Du soleil et de l’insouciance dans l’art et les plages de Valencia

C’est mon dernier article de voyage ! Ensuite, il faudra passer au sujet d’actualité qu’est le Confinement avec un grand C, ou le Séjour, comme on l’appelle dans notre colocation. Cette nouvelle balade à Valencia nous emmène faire un joli tour de la ville, du musée des beaux-arts à la collection très riche, jusqu’aux plages de la Malva-Rosa et de Las Arenas en passant par Alboraya au nord de Valencia où je suis allée me perdre joyeusement.

Lire la suite « Du soleil et de l’insouciance dans l’art et les plages de Valencia »

Wandering in Valencia

Je commence par la fin de mon périple à Valencia, alors que j’ai deux articles en retard et trois autres en attente. Tout va bien. Après un hiver morose, et presque deux mois sans danser de fusion, le Double Shot, grand festival de blues et fusion européen arrivait à point nommé. Mes ami.e.s me l’avaient vendu comme leur meilleur souvenir de festival alors j’en attendais beaucoup… et c’était mal parti. Nous avions réservé un superbe loft à deux pas du lieu de festival pour finalement apprendre qu’il se déroulerait à l’extérieur de la ville, à une demi-heure de route, et non pas à l’endroit habituel. L’aspect logistique a donc été assez chaotique (exemple : mettre un réveil à 5 heures du matin et stopper sa danse en plein milieu d’une chanson en disant « je suis désolée, j’ai un bus à prendre »). Ensuite, j’apprenais que mon groupe favori, La Revolution Band, n’était plus dans la programmation. Je me consolais déjà en me disant que je les reverrais à Toulouse cet été, quand le coup du sort a fait qu’ils sont venus jouer juste à côté de chez nous, nous permettant de danser sur leur musique, de retrouver d’autres ami.e.s danseur.se.s également dans la confidence, puis de retourner danser dans le festival officiel. Une parenthèse enchantée.

Lire la suite « Wandering in Valencia »

De retour à Tallinn sur fond de retrouvailles internationales

L’Estonie, dernier refuge contre le réchauffement climatique ? Seul pays à donner le choix entre une amende et une pause en cas d’excès de vitesse sur la route ? A vous faire gagner deux kilos en deux semaines sans aucun, mais alors vraiment aucun regret ? Dans les couloirs de l’aéroport, je me sentais déjà un peu chez moi. Grete arrive et m’accueille avec une tasse de thé vert fumant à la main « comme à la maison ». On ne change pas les vieilles habitudes. C’est parti pour quelques jours en compagnie de Grete et Samuel, avant d’aller rejoindre ma famille pour une virée à travers le pays.

Lire la suite « De retour à Tallinn sur fond de retrouvailles internationales »

La belle échappée à Riga

Jeudi 25 juillet 2019, 17h, Café Vilhelms Kuze à Riga.

J’ai atterri dans un café hors-du-temps avec des fauteuils recouverts de velours vert, un vieux piano droit et des enceintes crachotant du jazz doux comme du miel. C’est une bulle dans laquelle le temps s’est arrêté, juste pour pouvoir souffler un peu, engloutir une part de cheesecake à la fraise et d’écrire quelques lignes pour faire le point. A l’hôtel, je demande conseil au réceptionniste car je n’ai prévu aucun itinéraire et je n’ai aucune idée de ce qu’il faut voir à Riga. Il me désigne les brochures. D’accord. Je prends en photo la carte de la vieille ville et ses monuments, ouvre deux pages au hasard pour trouver  deux-trois noms de restaurants et de cafés pour la journée.

Lire la suite « La belle échappée à Riga »

Toulouse Fusion w-e : une péniche dans la ville rose (2/2)

Lundi 22 juillet 2019, 17h49, quelque part en Toulouse et Nantes.

Pour l’Apollo Day, j’ai l’impression d’avoir côtoyé de près les étoiles avec ce week-end de danse fusion dans ville rose et de l’espace. En octobre 2017, je faisais mes premiers pas de fusion à San Francisco. Nous voulions danser et sur les conseils de copains danseurs, nous avions atterri à Shades of Blues où j’ai eu mon premier cours de blues avec Alex et José. Surprise, la musique n’est pas du blues. Un peu (complètement) perdue, je fais appel à mes sensations de tango : je suivrai mon danseur jusqu’au bout du monde et avec le sourire s’il vous plaît. Je me souviendrai toujours de ce danseur aux lèvres peintes de bleu* et de cet air de Brika. J’étais fascinée et je voulais jouer avec l’énergie qu’il créait. Plus tard, dans la soirée, Alex (grande débutante qui a pourtant dansé toute la soirée !) me présente la bande des Alex, danseurs de break, et croisements entre humains et papillons je crois. Au printemps suivant, à Los Angeles, je danserai d’ailleurs avec un parfait inconnu avant de m’exclamer « wait, are you an Alex? » en voyant apparaître les papillons dans ses mouvements.

Lire la suite « Toulouse Fusion w-e : une péniche dans la ville rose (2/2) »

Toulouse Fusion w-e : un premier pas sur la Lune, un premier pas sur la piste (1/2)

La vie est parfois faite de drôles de moments où l’on se dit « mais comment c’est possible ? ». Réunir le temps d’un week-end des copains français qui n’ont jamais dansé la fusion et des copains étrangers rencontrés un mois auparavant dans les montagnes madrilènes, ensemble, sur une péniche, c’est un peu improbable. Malgré nos personnalités différentes, nous avions tous ce petit côté curieux et ouvert qui nous a permis de nous retrouver sur le Canal du Midi un chaud week-end de juillet. Je vous passe le trajet en voiture que nous avons passé à parler de danse, nous  donnant l’air de faire partie d’une secte auprès des passagers pris en covoiturage par Mika. Nous sommes donc à Toulouse le temps d’un week-end de festival au rythme assez détendu : danse la nuit dans le studio, en plein air en fin d’après-midi et suffisamment de temps pour visiter la ville rose !

Lire la suite « Toulouse Fusion w-e : un premier pas sur la Lune, un premier pas sur la piste (1/2) »

De Pittsburgh à Nantes en passant par Saint-Malo

J’avais entendu parler de Pittsburgh pour la première fois de ma vie lorsque Professor Drew Armstrong invité à l’Université de Nantes, est venu animer un des meilleurs cours que j’ai pu avoir pendant mes années d’études. « Et si nous discutions ? » C’est de cette manière qu’il démarra son « cours » et je découvrai alors une nouvelle pédagogie plus qu’inspirante lorsque j’ai commencé à enseigner. A Claremont, à la table de français, une étudiante venait de Pittsburgh et me raconta qu’il y a un dinosaure là-bas. Bref, Pittsburgh en Pennsylvanie est encore un de ces endroits que j’aimerais voir un jour dans ma vie. En plus, il parait qu’il y a de jolies forêts là-bas.

Lire la suite « De Pittsburgh à Nantes en passant par Saint-Malo »

Maliciosa Deliciosa : du blues et des montagnes

« I’m tired, but happy ». Leigh approuve, me répond que c’est exactement la manière dont elle résumerait son état en ce dimanche matin, après une nouvelle soirée dansante encore bien animée, et qui s’est évidemment terminée très tard (ou très tôt).

Lundi, quelques jours avant le départ, j’ouvre mon agenda et réalise que je pars à Madrid en fin de semaine. Oh secours. J’avais presque oublié, tiens. Et j’ai un million de choses à faire et je ne me sens absolument pas prête. Ce qui signifie aussi que j’ai grandement besoin de me mettre au vert quelques temps et que c’est plus qu’urgent. J’avais été une des premières à m’inscrire à ce petit festival de blues au nom énigmatique (La Maliciosa !) et à ce moment-là, j’ignorais complètement à quel point le printemps serait fort en émotions et que ce microcosme bluesy perdu dans la Sierra deviendrait un pèlerinage salvateur. Bienvenue à La Maliciosa Blues Fest.

Lire la suite « Maliciosa Deliciosa : du blues et des montagnes »

De Claremont à Angers, en passant par Béhuard…

Dernier volet sur les vacances d’hiver en France avant de me reconcentrer sur mes aventures californiennes ! On fait la transition tout en douceur avec un article réunissant des gens rencontrés à Claremont : Louis et Elizabeth. Louis était le résident de langue à Claremont McKenna, un des cinq colleges du campus (bon, sept, si on compte aussi les graduate universities) et Elizabeth était dans mon tout premier cours de conversation française de niveau Avancé Plus, c’est-à-dire avec des étudiants ayant passé un semestre dans un pays francophone. Elizabeth est désormais assistante de langue (mais en anglais !) à Angers et Louis a fait le chemin de Paris pour nous rendre visite…

Lire la suite « De Claremont à Angers, en passant par Béhuard… »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑