Recherche

L'Astroniste

Tag

art

Transfert à Rezé : « Certains sentiers ne s’empruntent que les yeux fermés »

Transfert, c’est le nouvel espace culturel et d’expression un peu déjanté qui s’est installé sur le site d’anciens abattoirs à Rezé. L’idée nous vient du collectif Pick Up à l’origine de Entrez Libre que j’avais visité l’année dernière. Productions Petit clin d’oeil au Burning Man, la légère sensation d’être dans un désert même miniature me fait un bien fou (on manque vraiment de grands espaces par ici) et je savoure le concept… Nous nous y sommes rendus en semaine, alors c’était un chouïa calme ; en revanche étant donné que Transfert s’installe pour quelques années, le grain de folie devrait pouvoir se transformer en un véritable désert !

Lire la suite

Faire un pas de côté avec le VAN 2018

L’été à Nantes rime avec le Voyage à Nantes, un des événements les plus enthousiasmants quand arrivent les beaux jours. C’est l’occasion de découvrir ou de redécouvrir la ville sous un nouveau jour et lorsque les copains ou la famille viennent nous rendre visite, impossible de ne pas savoir quoi faire. Alors que je reprends doucement mes repères, le VAN est effectivement un moyen assez sympathique de me familiariser à nouveau avec la ville. Retour sur près d’un mois et demi de surprises à base d’expériences lumineuses, de toboggan, de mandarins et bien évidemment de glaces !

Lire la suite

Les visites extraordinaires au musée Jules Verne à Nantes

De retour à Nantes, j’essaie de recréer des liens avec la ville. Parmi les différentes identités de la ville, il y a la Nantes de la science-fiction et du steampunk, nourrie en partie par Jules Verne. L’auteur est effectivement né à Nantes et a fait ses études au lycée Clemenceau (peut-être une des premières choses que l’on m’a dite quand je me suis inscrite là-bas !). Aujourd’hui, sur la butte Sainte-Anne existe un charmant petit musée dominant la Loire que j’avais bien envie visiter à nouveau.

Lire la suite

Portland : « Chinoiseries, ponts urbains, oisons et paradis des livres » (3/3)

 

Deuxième journée dans Portland, emportée à nouveau dans une espèce de tourbillon teinté d’éclectisme dans une ville pourtant pas si grande. Un peu comme Seattle ou comme Nantes, Portland découvre son charme dans son drôle de patchwork, son petit grain de folie et ses imperfections. Car non, elle n’est pas parfaite comme aucune des villes que j’ai visitées (même pas Seattle !), mais on évolue plus librement dans toute cette diversité.

Lire la suite

Portland : « Exploration du Washington Park en roses, en carpes et en coeurs » (2/3)

 

José était tombé amoureux de Portland et était impatient de voir ce que j’en pensais. Après avoir passé tant de temps ensemble à étudier chez dans le salon de l’un ou de l’autre, Portland est la ville idéale pour s’imaginer à nouveau voisins et aller danser le soir. Ma première journée s’est donc déroulée en plein air (comme toutes les autres !). Le Washington Park abrite toutes sortes de choses tels qu’une roseraie, un amphithéâtre, un jardin japonais, un arboretum, d’autres réservoirs et j’en passe. Situé à deux pas du centre-ville, il y a de quoi tomber sous le charme de Portland certes bizarre, mais où la vie semble un chouïa plus douce qu’ailleurs.

Lire la suite

Jouer les touristes à Hollywood et au Griffith

Je ne suis pas très douée pour visiter les endroits extrêmement touristiques et visiter les grosses villes quand je peux être en pleine nature. Mais lorsque l’on s’aperçoit qu’il est possible de combiner randonnée et « Hollywood Sign », et qu’en plus, il y a un observatoire (des étoiles donc !), affronter la horde de touristes semble un peu moins un obstacle. Je fête donc le 150e articles sur l’Astroniste avec un article spécial « grands classiques » et plusieurs amis pour une nouvelle journée dans la joie, la bonne humeur et le vent.

Lire la suite

Le marathon des dernières fois

Entre le 25 avril et le 30 avril, il y a eu une fête d’adieu pour Rita, la directrice d’Oldenborg, un géant study break organisé par Alex et moi-même, un touchant concert d’a cappella par les Claremont Shades pour voir Isaiah chanter sur les marches en face de Frary (la cafétéria), un superbe colloque en français intitulé Viral Culture sur l’interaction entre les biotechnologies et l’art avec François-Joseph Lapointe, une fête au FLRC pour rencontrer les alumni (anciens étudiants de Pomona), une exposition d’art par les séniors de Pomona avec des performances des talentueuses Sarah et Kirsten, un inoubliable concert de jazz par l’orchestre de Pomona dans lequel Isaac joue du trombone et avec un invité incroyable (Katisse Buckingham), une sortie à Pasadena pour aller danser le blues, un festival de Rockabilly sous le soleil, un spectacle de danse à Big Bridges par CCBDC (le club de danse ballroom), une formidable soirée de West Coast Swing à CLU (California Lutheran University), un magnifique spectacle de danse pour aller voir les performances de Grete, Sarah et Emma, un fascinant concert de musique et danse balinaise par le Gamelan Ensemble de Pomona College dans lequel joue Isaiah.

Raveena – Sweet Time

Lire la suite

Back to Malibu : A la découverte de la Getty Villa

J’ai un peu fait les choses dans le désordre puisque pour le long week-end dit Cesar Chavez, nous avons passé le vendredi à Malibu, puis le samedi à Joshua Tree. Mais je vous ai présenté le désert californien avant la Getty Villa par commodité : les articles sur les musées ou les expositions me prennent un peu plus de temps… En tout cas, pouvoir partir deux jours en vadrouille et avoir en plus un autre jour (dimanche) pour pouvoir travailler et régler la paperasse entassée pendant la semaine, c’est un vrai luxe. J’ai pu faire une vraie coupure qui ressemble à des vacances (José me trouve radieuse) et j’aimerais que les week-ends puissent durer trois jours chaque semaine…

Lire la suite

« Taking Shape »: Edgar Degas au Norton Simon Museum

J’écris depuis la chambre d’Ariane dans une atmosphère qui frôle celle des douces nuits estivales : la fenêtre est ouverte, juste assez pour laisser entrer une petite brise fraîche. Le moral est donc au beau fixe et c’est avec beaucoup plus de plaisir que la dernière fois que je suis retournée au Norton Simon Museum en emmenant une ribambelle d’étudiants de français avec moi. Le musée présentait une exposition sur Edgar Degas et ses modèles, une série de statuettes de bronze qui nous plonge dans l’univers du sculpteur à la découverte du processus artistique lui-même…

Lire la suite

WordPress.com.

Retour en haut ↑