Voilà le dernier article sur mon séjour en Estonie. Jérémy et moi avons profité des journées un peu grisâtres pour visiter le Tallinn City Museum qui présente l’histoire de la ville et par extension, de l’Estonie aussi. Nous nous sommes aussi aventurés du côté du Palais du Kadriog et son musée d’art pour aller voir une exposition plutôt orientaliste…

Avec Sammy Fain et un morceau qui passait dans un café de la vieille ville de Tallinn.

DSCF0217
A l’intérieur du Tallinn City Muséum (Musée de la Ville de Tallinn), on découvre ces silhouettes-marionnettes animées par des fils que l’on peut manipuler. A l’entrée, des récompenses sont accrochées aux murs : le musée a été reconnu comme meilleur musée national plusieurs années de suite. Au vu du parcours proposé et de la mise en valeur des collections, je dirais que c’est assez mérité !

Tallinn comprend une multitude de musées que nous n’avons malheureusement pas tous visités. Entre monuments historiques, ancien port transformé en centre culturel, confiserie-musée, éco-musée en plein air, nous avons reçu tout un tas de recommandations, notamment par ma soeur ou Grete ! Un petit aperçu (en français) des choses à voir et à visiter par ici.

DSCF0214
La bouille de bienheureux !

Le Musée de la Ville de Tallinn est un musée très complet qui retrace l’histoire de la ville de l’époque médiévale (avec un petit aperçu de l’Antiquité) jusqu’à nos jours. Plusieurs moyens sont mis en oeuvre pour raconter cette histoire : des vestiges en tout genre, des marionnettes, des vêtements, des peintures, des textes, des installations, des maquettes, etc. On passe d’ambiance en ambiance, on se promène dans des salons, dans une cheminée, et le tout s’étale sur plusieurs étages. C’est donc une bonne surprise à laquelle il faut réserver quelques heures. Nous avons dû passer rapidement sur l’époque contemporaine, car nous étions attendus pour le déjeuner.

DSCF0225
Une maquette de Tallinn telle qu’elle était en 1825, réalisée par des étudiants estoniens.

A l’accueil, on nous précise que la majorité de la collection est accessible en ligne grâce à l’initiative portée par Google Arts. Une fois de plus, l’Estonie nous prouve qu’elle possède une longueur d’avance en termes de numérique.

DSCF0242
Un peu de verdure sous le ciel gris dans le parc de Kadriorg.

Le parc du Kadriorg ressemble plus à un grand espace vert, un jardin public. A cause du mauvais temps, nous n’y avons fait qu’un petit tour avant d’aller nous réchauffer dans le musée d’art.

DSCF0248
Le gâteau, pardon, château de Kadriorg, édifié au 18e siècle par Pierre Le Grand. En vrai comme en photo, cet édifice me donne envie de croquer dedans. C’est étrange, je l’admets.

Le musée se trouve dans le château de Kadriorg. Nous avons choisi de visiter spécialement ce musée, attirés par l’exposition temporaire appelée « A Journey to the Orient, Otto Friedrich von Richter’s (1791-1816) Trips and Collection ». Le voyageur en question, von Richter, a eu une vie intense, mais courte ; en conséquence, l’exposition traitait plus globalement du voyage en Orient à la fin du XVIIIe et début du XIXe siècle. C’était sympathique, sans plus, tout comme le reste du musée. Je ne sais pas si c’est parce que nous étions un peu fatigués, mais bien que plaisante, la visite du Kadriorg ne nous a pas laissé un souvenir impérissable.

DSCF0264
Comme l’image ne l’indique pas aisément, le hall principal porte les initiales de Catherine I (EI, oui, oui !).

C’est sur cette série de tableaux que s’achève notre petit tour de l’Estonie, premier du nom, mais probablement pas le dernier…