Après avoir quasiment fait le tour du monde, je vous propose de visiter cet exotique pays qu’on appelle « France ». Eh oui, après quasiment une année de pérégrinations, je passe une partie de l’été dans la région angevine avant de retourner travailler en Californie. Place au Plessis-Bourré, un château plein de secrets…

DSCF0319
Bienvenue dans un des plus grands châteaux du Val de Loire, dans la commune d’Ecuillé !
DSCF0360
Au XVe siècle, Jean Bourré vient s’installer dans les environs et fait construire ce charmant château du Plessis-Bourré, quoique là, on tourne le dos à l’entrée principale. Les douves apportent à l’ensemble un certain cachet.
DSCF0328
Avant de pénétrer dans le logis seigneurial, on peut apercevoir les armoiries du roi Louis XI.

Nous avons décidé de visiter le château le 10 juin, car un événement particulier se déroulait ce jour-là. C’était effectivement une journée consacrée aux métiers de l’artisanat d’art. Malgré tout, le château n’était pas noir de monde, et c’était plutôt sympathique de voir le château « habité ». Jérémy était aux anges et s’arrêtait à chaque atelier pour observer, poser des questions et faire son curieux.

DSCF0335
Détails de la porte datant de la fin du XVe siècle menant à la Salle du Parlement, salle principale dédiée à la réception des hôtes. On retrouve les armoiries royales, mais aussi deux autres symboles pouvant être interprétés comme des symboles alchimiques. D’après les explications qui nous ont été données, la rosace à cinq pétales pourrait représenter cinq éléments (le cinquième étant celui de la pierre philosophale) et le singe symboliserait l’intelligence malicieuse, celle « qui résout tous les problèmes ».

J’étais happée par le décor : le château recèle de secrets et de petites anecdotes qui lui confèrent un charme fou. La présence de tous ces symboles liés à l’alchimie n’est pas étrangère à l’ambiance tout à fait inspirante qui règne dans ces lieux. Saviez-vous qu’en plus, le château avait servi de décor au film Peau d’Âne de Jacques Demy ? Il y est d’ailleurs exposé une chaise à porteurs qui avait servi pour le tournage.

DSCF0343
La chambre à coucher, au décor très ostentatoire.
DSCF0345
La bibliothèque tout en longueur et dans laquelle nous avons évidemment passé le plus de temps.

Plongés dans la contemplation des ouvrages, on entend dans la cour une démonstration d’escrime artistique, fond sonore qui vient ajouter à l’ambiance immersive.

Chacun des artisans est venu mettre sa petite touche personnelle, cherchant le meilleur endroit pour poser son stand. Nous avons discuté avec quelques-uns et ça a été à chaque fois des rencontres tout à fait charmantes…

DSCF0324
Une oeuvre d’Elisabeth Jan pour laquelle nous avons eu un gros coup de coeur.
DSCF0368
A l’extérieur, forêts et champs de blés : parfait pour une promenade champêtre.