Aujourd’hui, je vous emmène visiter le Muséum des Sciences naturelles d’Angers, un musée que Jérémy, originaire de la ville, n’avait encore jamais visité. Ce musée prend place dans l’hôtel Demarie, qui vient poser un décor un peu passéiste tout autour de la collection, mais c’est ce qui fait tout le charme de ces musées…

DSCF0435
Bonjour l’accueil un peu sinistre, quoique majestueux !
DSCF0433
Jérémy en Professeur de Sciences nat’, ça le fait aussi, non ?
DSCF0436
En haut des escaliers, une rambarde en fer forgé, des carreaux noirs et blancs et des imitations de marbres : ambiance rétro à souhait dans cet hôtel bâti au début du XIXe siècle.
DSCF0437
La ronde des animaux, parfois étranges (voir ci-dessous).

Une des originalités de ce musée vient de la présence d’un espace consacré au métier de taxidermiste. J’aime bien la taxidermie lorsqu’elle est exercée dans un cadre scientifique. Malheureusement, c’est un savoir-faire qui se perd…

On entre dans un bâtiment, on ressort dans un jardin avant de rentrer dans un autre bâtiment : la promenade est plutôt insolite, et comme je l’ai déjà remarqué à Angers, on est en plein centre-ville et pourant si tranquilles…

DSCF0450
Une partie du matériel utilisé par le taxidermiste, surveillé par une immense grenouille-taureau.
DSCF0452
Une très belle collection de coléoptères, mais aussi de tiroirs !

 

DSCF0459
Besoin d’une loupe peut-être ?

L’exposition temporaire s’intitule « Drôles d’oiseaux » et bien qu’assez courte, présente des volatiles en tout genre. Sur un pan de mur noir, plusieurs oiseaux de toutes les couleurs étaient exposés : un vrai carnaval de plumes !

DSCF0473
Coquillages et crustacés, enfin, fossiles et minéraux, squelettes et étiquettes écrites à la plume, boiseries et vieilles vitrines : pas de doute, nous sommes dans un musée d’histoire naturelle ! Nous avons traversé le jardin (que vous pouvez voir un peu plus haut) pour quitter le musée zoologie et rejoindre le musée paléontologique.

En arrivant sur Angers, nous ne nous sommes pas jetés sur le musée des sciences naturelles tout de suite, car on nous avait dit qu’il était plutôt petit… Eh bien, certes, il ne s’agit pas du Louvre, mais « petit » n’est sûrement pas le premier mot qui me vient à l’esprit quand il s’agit de définir ce musée. Les collections sont vraiment complètes et il faut bien quelques heures pour faire le tour du musée. Même si l’on n’est pas un grand passionné du sujet, la visite reste agréable pour déambuler dans ce genre d’environnement un peu « hors du temps »…

DSCF0481
On ne trouve pas des étoiles que dans le ciel ; on en trouve aussi dans l’eau ! Il s’agit de fossiles de crinoïdes, qui ne sont pas des végétaux, mais des animaux marins et qu’on appelle pourtant « lys de mer ». Pourquoi faire simple lorsque l’on peut faire moins simple ?