Chercher la lumière dans le Musée National des Beaux-arts biélorusses

A défaut de serres et de jardins botaniques, nous sommes allés à la découverte des musées de Minsk et notamment celui des beaux-arts. Pendant mes études en histoire de l’art, on étudie majoritairement l’art européen, mais il est vrai que l’Europe de l’Est est déjà une forme d’exotisme dans nos programmes, à quelques exceptions près (là tout de suite, je pense à Malevitch et au Suprématisme par exemple). Alors qu’est-ce que ce musée a à nous offrir ? Déjà, j’avais vu sur Internet que les gens se plaignaient de la petite taille, ce qui est vraiment surprenant, car nous y avons passé un bon bout de temps ! Le musée est divisé en deux parties, un peu comme à Nantes : un édifice très moderne pour l’art contemporain et un autre plus ancien. Plus amusant encore, lorsqu’à Nantes, tout est lumineux depuis la rénovation du musée, à Minsk, on distingue encore ce contraste entre tradition et modernité, le tout dans une atmosphère mélancolique avec parfois des éclats de couleur. Un reflet de la ville, somme toute…

AK – Wonders

DSCF8493
Une entrée, tout ce qu’il y a de plus classique pour un musée des beaux-arts ! Nous sommes en terrain connu.
DSCF8494
Nous avons quasiment le musée pour nous seuls ! Il y a plus de gardiens que de visiteurs…

 

Concernant les peintures, les artistes d’Europe de l’Est sont évidemment mis à l’honneur et j’ai bien apprécié l’aspect familier et à la fois peu commun de certaines œuvres. On n’est pas tout à fait désorienté du fait de nombreux points communs avec ce que l’on a l’habitude de voir, pourtant certaines scènes semblent vraiment venues d’un autre monde du fait des thèmes utilisés, des architectures ou des paysages représentés.

DSCF8517
La partie du musée plus récente est un régal pour les yeux !
DSCF8540
On dirait presque du MC Escher, non ?
DSCF8552
Malgré la lumière dans le hall, on retrouve encore le côté sombre de la partie ancienne du musée.
DSCF8518
Nathan devant une série de portraits qui me font penser à Alice aux Pays des Merveilles (les couleurs rappellent un peu un jeu de cartes…)

 

Je me suis arrêtée devant chaque tableau présentant quelque couleur vive, comme pour chercher un peu d’air. Le musée est à visiter, car c’est une collection riche et représentative de toute une histoire et culture. Les dernières oeuvres présentées datent de cette année et c’est avec une grande joie que j’ai découvert les peintures d’artistes biélorusses contemporains et leur vision de Minsk, quelque part entre le passé et le moderne, la nature et l’urbain, et toujours avec un sens de la beauté discret, mais haut en couleurs.

DSCF8568
Je conclus cet article sur une tête de Nathan confus devant une oeuvre qui a effectivement de quoi troubler les plus terre-à-terre d’entre nous !

Un commentaire sur “Chercher la lumière dans le Musée National des Beaux-arts biélorusses

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑