De Haapsalu à Parnü : terminus dans la capitale de l’été et des tourbières

Tchou ! Tchou ! Un ferry et un stop dans une gare ferroviaire plus tard, nous voilà à Pärnu, surnommée la capitale de l’été. Plus touristique, on y fait de drôles de découvertes : expositions bizarres, rencontres avec chien, chat et grenouille, et une sublime tourbière pour faire le plein d’air pur et de nature avant de retrouver la ville animée et un chouïa plus grise. Cet article signe la fin de l’été sur le blog et le début de la saison des tartes à la citrouille (j’en ai déjà mangées deux !), du parfum de la cannelle mélangée à la muscade et des soirées films + tricot.

Imogen Heap – First Train Home

 

De retour sur le continent, nous partons en direction de Parnü en nous arrêtant d’abord à Haapsalu. J’avais déjà visité Haapsalu lors de mon premier voyage en Estonie, et je me souviens bien de cette gare désaffectée aujourd’hui devenue un musée.

DSCF9398
Grimper sur des locomotives dignes de figurer dans un épisode de Retour vers le futur, c’est une chouette sensation. Et c’est encore possible tant que l’invasion touristique est contenue…
DSCF9410
En adoptant un chat à la rentrée, je m’étais convaincue pendant l’été qu’il ou elle aurait des « chaussettes blanches ». Du coup, je voyais des chats aux pattes blanches partout.

 

S’il y avait une épicerie estonienne à Nantes (même en France), je pense que j’y passerais tout mon temps. Plus que la nourriture elle-même, la culture culinaire estonienne est vraiment séduisante. J’apprécie la simplicité, l’amour du local, l’idée du « simple, mais de qualité ». Outre ce côté médiéval et forestier qui donne souvent l’impression qu’on mange dans un château ou un conte de fée (ou un château de conte de fée), on découvre également une cuisine aux valeurs assez modernes dans les villes. Il est très facile de trouver des restaurants avec un vrai choix pour les végétariens ou les vegan par exemple, ce que j’aimais aussi aux Etats-Unis (sur la côte Ouest). Même si ça change en France, on est, sur certains aspects, encore très conservateurs…

 

Le Musée d’Art Moderne de Pärnu est… original. De prime abord, la façade ne fait pas très accueillant et aurait besoin d’un bon coup de peinture. A l’intérieur, l’effet « salle des fêtes municipale » n’annonce rien de transcendant non plus. Je ne sais pas si c’est parce que nous n’y sommes pas allés avec la « bonne » énergie, mais aucun de nous n’a été particulièrement touché par la collection présentée dont le fil directeur était la nudité. Même mon enthousiasme naturel pour l’art contemporain sibyllin n’y a rien fait.

DSCF9424
Parmi les rares visiteurs, ce teckel. Je vous l’ai dit, ce musée est bizarre.
DSCF9436
L’exposition photographique Ansel a un peu sauvé notre visite et je suis heureuse d’avoir terminé sur cette note. Le photographe, Kaupo Kikkas, est estonien et je suppose que le nom Ansel vient de Ansel Adams. On voit parfois un monsieur tout nu qui permet de faire le lien avec le thème du musée. Si vous ne connaissez pas Ansel Adams, ses photographies de l’Ouest américain sont sublimes. Et sur la musique d’Arvo Pärt, c’est encore mieux !
DSCF9441
Dans les rues de Parnü, il y a des airs de fête qui me rappellent un peu le côté bohème ou hippie d’Olympia dans l’Etat de Washington.
DSCF9442
Un party bus ? A l’intérieur, des masques à gaz sont accrochés au rétroviseur. Pour quoi faire ? Le mystère reste entier.
DSCF9449
Encore une ambiance « vieille carte postale » au bord de la mer. On remarque aussi qu’il y a bien plus de monde (mais que l’on peut encore poser sa serviette de plage, hein !)

 

Parnü, capitale de l’été porte bien son nom avec ses plages animées, ses parcs abritant des hôtels où Estonian Voices (morceau à tester lors d’un événement de danse fusion, d’ailleurs) répète l’air de rien, son centre commercial si bien fourni qu’on est allés acheter de la nourriture tous les jours, une chocolaterie (la fameuse chocolaterie)*, et un parc aquatique avec toboggans trop cool et une rivière trop géniaaaale.

* alors oui, on peut acheter en ligne (si vous lisez l’estonien couramment), mais au prix exorbitant de la livraison, profitez-en également pour visiter _ plusieurs fois_ le pays…

DSCF9466
Cela coupe peut-être la vue, mais je suis heureuse de savoir que l’arbre n’ait pas été coupé.
DSCF9484
Autour de Parnü, des forêts : comme c’est étrange pour un pays recouvert à plus de 50% de forêts ! Nous nous sommes aventurés dans le sud, pour visiter la réserve naturelle de Luitemaa.
DSCF9498
Encore un belvédère : je suis tellement contente de ne pas avoir le vertige !
DSCF9502
La vue du haut du belvédère est indescriptible. On pourrait dire qu’on voit une oasis, mais au milieu de tout ce vert, a-t-on besoin d’une oasis ?
DSCF9503
Du sable, des forêts, une tourbière, un lac : besoin d’autre chose ?

 

 

DSCF9528
Un tapis vert et des lignes verticales orangées s’élevant vers le ciel dans un dégradé harmonieux : la nature a un sens artistique particulièrement développé par ici.
DSCF9529
Toujours ce chemin fait de planches de bois à suivre en toute confiance.
DSCF9531
Une petite originalité pour cet arbre.

 

Au bord de la route, nous avons garé la voiture pour suivre le chemin à travers la forêt jusqu’au belvédère planté dans le sable. Après un nouveau tour en forêt, nous voilà dans la tourbière : la route semble loin et j’ai l’impression d’être dans un monde parallèle avec des bords définis par les arbres. Il n’y a plus qu’à suivre le chemin tout tracé…

DSCF9539
C’est presque irréel tellement c’est beau et préservé.
DSCF9542
Rencontre avec les locaux.

 

C’est ainsi que se termine notre trip estonien. Et maintenant ? J’ai très envie de tester un des RMK trails et d’aller explorer encore plus de coins de nature… Pour un prochain voyage !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑