Wandering in Valencia

Je commence par la fin de mon périple à Valencia, alors que j’ai deux articles en retard et trois autres en attente. Tout va bien. Après un hiver morose, et presque deux mois sans danser de fusion, le Double Shot, grand festival de blues et fusion européen arrivait à point nommé. Mes ami.e.s me l’avaient vendu comme leur meilleur souvenir de festival alors j’en attendais beaucoup… et c’était mal parti. Nous avions réservé un superbe loft à deux pas du lieu de festival pour finalement apprendre qu’il se déroulerait à l’extérieur de la ville, à une demi-heure de route, et non pas à l’endroit habituel. L’aspect logistique a donc été assez chaotique (exemple : mettre un réveil à 5 heures du matin et stopper sa danse en plein milieu d’une chanson en disant « je suis désolée, j’ai un bus à prendre »). Ensuite, j’apprenais que mon groupe favori, La Revolution Band, n’était plus dans la programmation. Je me consolais déjà en me disant que je les reverrais à Toulouse cet été, quand le coup du sort a fait qu’ils sont venus jouer juste à côté de chez nous, nous permettant de danser sur leur musique, de retrouver d’autres ami.e.s danseur.se.s également dans la confidence, puis de retourner danser dans le festival officiel. Une parenthèse enchantée.

Lire la suite « Wandering in Valencia »

Toulouse Fusion w-e : une péniche dans la ville rose (2/2)

Lundi 22 juillet 2019, 17h49, quelque part en Toulouse et Nantes.

Pour l’Apollo Day, j’ai l’impression d’avoir côtoyé de près les étoiles avec ce week-end de danse fusion dans ville rose et de l’espace. En octobre 2017, je faisais mes premiers pas de fusion à San Francisco. Nous voulions danser et sur les conseils de copains danseurs, nous avions atterri à Shades of Blues où j’ai eu mon premier cours de blues avec Alex et José. Surprise, la musique n’est pas du blues. Un peu (complètement) perdue, je fais appel à mes sensations de tango : je suivrai mon danseur jusqu’au bout du monde et avec le sourire s’il vous plaît. Je me souviendrai toujours de ce danseur aux lèvres peintes de bleu* et de cet air de Brika. J’étais fascinée et je voulais jouer avec l’énergie qu’il créait. Plus tard, dans la soirée, Alex (grande débutante qui a pourtant dansé toute la soirée !) me présente la bande des Alex, danseurs de break, et croisements entre humains et papillons je crois. Au printemps suivant, à Los Angeles, je danserai d’ailleurs avec un parfait inconnu avant de m’exclamer « wait, are you an Alex? » en voyant apparaître les papillons dans ses mouvements.

Lire la suite « Toulouse Fusion w-e : une péniche dans la ville rose (2/2) »

« Step Bump, Step Bump Bump! » Un semestre de danse à Claremont et ailleurs

« Dancing is musi » Grete sème son enthousiasme comme à son habitude avec cette petite phrase signifiant que la danse est un baiser (musi en estonien). Il reste une dizaine d’articles sur mon aventure aux Etats-Unis à raconter. Celui-ci est un peu particulier, comme tous les articles de danse, car peu de photos m’appartiennent. Pourtant, la danse aura été une grosse part de mon quotidien et j’espère qu’elle le sera encore pour un moment.

Tom Misch – Crazy Dream

Cette chanson me rappelle une soirée de West Coast Swing à CLU (California Lutheran University). Sous les projecteurs violets, c’est la première fois que je voyais le générique de fin du film de mes années en Californie tout en dansant. « Starring Marina in her own role » avec des images de visages heureux dans un cadrage de film des années soixantes et une atmosphère rétro en néon rose et bleu…

Lire la suite « « Step Bump, Step Bump Bump! » Un semestre de danse à Claremont et ailleurs »

« Les vies dansent » à Claremont

Un peu plus absente sur l’Astroniste, j’ai passé moins de temps devant mon écran, un peu plus sur la piste de danse. Grete et moi avons décidé de nous occuper du club de salsa ce semestre, car l’année dernière, les coordinateurs n’étaient pas très présents… Durant mes années de master, malgré mon emploi du temps très chargé entre le mémoire, les cours et les différents jobs, j’avais réussi à caser plusieurs heures de danse, véritables échappatoires et moments d’harmonie avec moi-même. Organiser des soirées dansantes à Pomona, apprendre de nouvelles danses, visiter Los Angeles et ses environs selon les clubs de danse ont été de grands moments de bonheur ce semestre…

Avec Ksenia Parkhatskaya en fond sonore (nous avons regardé tellement de vidéos de danse avec Ariane parce qu’elle danse merveilleusement bien et en plus, voilà qu’elle chante aussi !)

Lire la suite « « Les vies dansent » à Claremont »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑