Toulouse Fusion w-e : une péniche dans la ville rose (2/2)

Lundi 22 juillet 2019, 17h49, quelque part en Toulouse et Nantes.

Pour l’Apollo Day, j’ai l’impression d’avoir côtoyé de près les étoiles avec ce week-end de danse fusion dans ville rose et de l’espace. En octobre 2017, je faisais mes premiers pas de fusion à San Francisco. Nous voulions danser et sur les conseils de copains danseurs, nous avions atterri à Shades of Blues où j’ai eu mon premier cours de blues avec Alex et José. Surprise, la musique n’est pas du blues. Un peu (complètement) perdue, je fais appel à mes sensations de tango : je suivrai mon danseur jusqu’au bout du monde et avec le sourire s’il vous plaît. Je me souviendrai toujours de ce danseur aux lèvres peintes de bleu* et de cet air de Brika. J’étais fascinée et je voulais jouer avec l’énergie qu’il créait. Plus tard, dans la soirée, Alex (grande débutante qui a pourtant dansé toute la soirée !) me présente la bande des Alex, danseurs de break, et croisements entre humains et papillons je crois. Au printemps suivant, à Los Angeles, je danserai d’ailleurs avec un parfait inconnu avant de m’exclamer « wait, are you an Alex? » en voyant apparaître les papillons dans ses mouvements.

Lire la suite « Toulouse Fusion w-e : une péniche dans la ville rose (2/2) »

Suivre les papillons et mettre de la couleur dans sa vie

Ça y est, je suis à l’heure d’été. Passage paisible avec sas de décompression tout en douceur avant de repartir à l’aventure à Toulouse, dans l’Est de l’Europe et sur l’Île de Ré. J’ai rangé, nettoyé, créé et extériorisé toutes les incertitudes emmagasinées ces dernières semaines pour partir en voyage l’esprit léger comme un papillon. Ceci est un article de transition entre une fin de semestre colorée avant de s’envoler à nouveau vers des contrées inconnues (et j’espère pleines de papillons).

Lire la suite « Suivre les papillons et mettre de la couleur dans sa vie »

Nostalgie printanière en instantanés et couronnes de fleurs

Des étudiants américains arrivés et aussitôt repartis, quelques instantanés pour figer un anniversaire, une visite d’Ariane à Nantes pour faire des couronnes de pâquerettes, la découverte de jardins aux allures de gravures du 19e siècle,… Les deux tiers du printemps sont passés tellement vite même si j’en garde des souvenirs de lenteur et de flânerie. Un avant-goût de l’été ?

Molly With Charles – Strawberry (que j’écoute en boucle et qui me rappelle un peu les printemps californiens)

Lire la suite « Nostalgie printanière en instantanés et couronnes de fleurs »

« Japonismes » à Nantes : « Synergies entre tradition et modernité »

Maÿlis me disait souvent que je l’emmenais faire des choses un peu folles quand nous étions toutes les deux en Californie, surtout quand il s’agissait de mettre la main à la pâte et de construire quelque chose soi-même. Faire une bath bomb et un savon dehors en pleine nuit ? Réaliser une carte avec un circuit imprimé pour allumer une LED ? Partir s’exiler dans un chalet pour écrire des romans ?  Alors quand j’apprends qu’il y a une exposition sur l’artisanat japonais dans l’espace Cosmopolis à Nantes avec toute une série d’ateliers pour créer des objets utilisant des techniques que je n’ai jamais utilisées auparavant, j’y vais presque les yeux fermés !

Lire la suite « « Japonismes » à Nantes : « Synergies entre tradition et modernité » »

« Not all those who wander are lost » : Un hiver tout en couleurs et nuances de blues

On approche dangereusement du printemps en prenant une grande longueur d’avance sur les chaudes températures et en écourtant tristement la saison des raclettes. Laissons toutefois le pamphlet écologique et parlons plutôt de ces belles expériences de ce début d’année. Je ressens encore les répercussions de mes retours en France (celui du mois de mai et celui du mois de janvier) et en même temps, j’ai l’impression que cette étrange période de transition commence à s’achever pour laisser place à un véritable nouveau chapitre de ma vie. Vous me suivez ? Si oui, je vous emmène dans un bel article-patchwork des dernières aventures. Sinon, venez quand même vous perdre dans ce joyeux bazar plein de couleurs !

Lire la suite « « Not all those who wander are lost » : Un hiver tout en couleurs et nuances de blues »

Olympia sous le soleil d’hiver

Isaiah est toujours malade, cependant je ne résiste pas face aux rayons de soleil qui percent à travers la fenêtre. Il a tellement plu que les journées ensoleillées, presque tièdes, m’ont entraînée dehors pour repartir explorer la belle et bohème Olympia. Je suis allée déjeuner à une adresse conseillée par Isaiah avant d’aller du côté de West Bay et de retourner me promener à Priest Point Park pour explorer la partie que je n’ai pas pu visiter la première fois. Itinéraire par ici !

Lire la suite « Olympia sous le soleil d’hiver »

La pluie et le beau temps à Nantes : connecter les côtes Ouest (2/2)

Nous sommes en 2019, c’est encore l’automne sur l’Astroniste. Nantes a encore ce parfum de neige fondue qui me fascine. Alors que j’ai enfin réussi à me poser un peu dans la ville, je dois être à l’heure qu’il est toujours perdue dans les forêts de Washington. Cet article fait le lien entre les deux pays : aux Etats-Unis, je recherche toujours des bouts de France ; en France, des bouts d’Etats-Unis. J’entretiens cette sensation de frontières abolies et d’un monde connecté, et bizarrement, cela me rend vraiment sereine au quotidien.

Lire la suite « La pluie et le beau temps à Nantes : connecter les côtes Ouest (2/2) »

Un été à Nantes : des tartes et des transitions

Après quelques semaines de pause (deux mois en fait !), me voilà de retour sur le blog qui ne sera pas abandonné, même si mon aventure californienne est terminée. Il y a tant de choses à faire à Nantes et ailleurs, et vous verrez aussi que Claremont n’est jamais loin. J’espère pouvoir retrouver bientôt un semblant de routine, car l’été a été mouvementé. Beaucoup de cuisine, de soleil, de tartes, de joie, d’aventures, de cousins et de jazz. Donc un été mouvementé dans le bon sens, même si le début l’automne a été aussi synonyme de mal du pays. Imaginez une Française ayant le mal de son propre pays. Ironique, non ?

Lire la suite « Un été à Nantes : des tartes et des transitions »

Transfert à Rezé : « Certains sentiers ne s’empruntent que les yeux fermés »

Transfert, c’est le nouvel espace culturel et d’expression un peu déjanté qui s’est installé sur le site d’anciens abattoirs à Rezé. L’idée nous vient du collectif Pick Up à l’origine de Entrez Libre que j’avais visité l’année dernière. Productions Petit clin d’oeil au Burning Man, la légère sensation d’être dans un désert même miniature me fait un bien fou (on manque vraiment de grands espaces par ici) et je savoure le concept… Nous nous y sommes rendus en semaine, alors c’était un chouïa calme ; en revanche étant donné que Transfert s’installe pour quelques années, le grain de folie devrait pouvoir se transformer en un véritable désert !

Lire la suite « Transfert à Rezé : « Certains sentiers ne s’empruntent que les yeux fermés » »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑