Toulouse Fusion w-e : un premier pas sur la Lune, un premier pas sur la piste (1/2)

La vie est parfois faite de drôles de moments où l’on se dit « mais comment c’est possible ? ». Réunir le temps d’un week-end des copains français qui n’ont jamais dansé la fusion et des copains étrangers rencontrés un mois auparavant dans les montagnes madrilènes, ensemble, sur une péniche, c’est un peu improbable. Malgré nos personnalités différentes, nous avions tous ce petit côté curieux et ouvert qui nous a permis de nous retrouver sur le Canal du Midi un chaud week-end de juillet. Je vous passe le trajet en voiture que nous avons passé à parler de danse, nous  donnant l’air de faire partie d’une secte auprès des passagers pris en covoiturage par Mika. Nous sommes donc à Toulouse le temps d’un week-end de festival au rythme assez détendu : danse la nuit dans le studio, en plein air en fin d’après-midi et suffisamment de temps pour visiter la ville rose !

Postmodern Jukebox – Location ft. Tess Mohr

DSCF7987
« Je me demande s’il est aussi beau que Nantes », s’interroge Julie en entrant dans le Jardin des Plantes toulousain. Nous aurons une drôle de surprise.

 

 

A peine entrés à l’intérieur du jardin des plantes, nous sommes « accueillis » par une sculpture d’oiseau mort par Lionel Sabatté. Charmant. Lorsque nous pensions avoir vu ce qu’il y a de plus glauque, nous voilà nez-à-nez avec ce qu’on aura surnommé des licornes-zombies. Je pourrais probablement vous écrire une théorie sur la vie éphémère et la mort comme partie intégrante de la Vie et de la Nature, mais je n’en ai pas spécialement envie aujourd’hui…

DSCF7992
…Disons que j’ai plutôt envie de voir de jolies plantes toutes mignonnes…
DSCF7994
…ou même des dinosaures !
DSCF7996
Petite pause nature dans le jardin pour respirer le parfum de la menthe-citronnelle.
DSCF8001
Julie s’appuie sur un banc qui sert également de rampe à un pont. Du deux en un, particulièrement esthétique.
DSCF8003
Dans le Jardin Royal, cet objet aux airs d’ovni est en réalité un monument dédié aux pionniers de l’Aéropostale.

 

 

Avec une première soirée dansante dans les pattes et quelques heures de sommeil à rattraper, il est sympathique de se promener dans la ville mais on rêve d’une glace et d’une sieste. Justine nous dit de lever les bras, mouvement censé nous détendre et nous dynamiser en même temps. Je râle : « non, mais je veux juste une glace ».

DSCF8009
Cette fresque se trouve à côté du Centre Occitan des Musiques et Danses Traditionnelles, donnant à Toulouse des airs de jungle. Un Toulousain vient nous déchiffrer l’oeuvre : l’artiste aurait voulu représenter les différentes étapes de la vie d’une femme. Si c’est vrai, j’hésite entre le soulagement et l’inquiétude face à autant de complexité dans ma vie.
DSCF8019
Un monsieur fier de son ventre plat.

 

 

La Garonne est magnifique et présente des airs de plage. On observe la guinguette en contrebas, posée sur l’eau. Un zodiaque passe et on se dit qu’il ne faut pas avoir le mal de mer pour commander un verre là-bas…

DSCF8031
Sur la Place du Capitole. J’adore toutes ces nuances de roses dans la ville.
DSCF8063
Même les pixel arts de la ville suivent le code couleur local.

 

 

La veille, alors que nous faisions nos courses pour le dîner, Mika interroge la caissière : « où se trouve le meilleur glacier de Toulouse ? ». C’est un homme derrière nous qui nous conseille d’aller au Sorbet d’Amour. Chose dite, chose faite, on hésite devant les milliers de parfums disponibles. Je tente le toffee et la fleur d’oranger particulièrement parfumée. Délicieux, on reviendra au même endroit le lendemain.

 

 

Je n’ai pas perdu mes habitudes de chat curieux voulant explorer les petites allées et ruelles à côté des grandes artères. Surtout si le couloir en question est habillé de guirlandes colorées et de citations de poèmes.

 

 

Le festival proposait une visite en groupe de la ville. Nous étant levés trop tard, nous avons simplement récupéré le trajet du groupe pour retracer notre propre itinéraire depuis la péniche jusqu’à la piste de danse. Un bon moyen de marcher à notre rythme tout en voyant les monuments phares de la ville. Tout ce rose est vraiment apaisant…

DSCF8047
Petite pause rafraîchissante avec Justine.
DSCF8055
A Toulouse Plage, les frigos deviennent des bibliothèques partagées. La lecture, remède contre les grosses chaleurs ?
DSCF8056
La Garonne, aux couleurs du ciel.
DSCF8096
Dernière matinée à Toulouse, nous sommes dans le jardin japonais (je ne mentionnerai pas la personne qui a fait cette suggestion de visite…)
DSCF8099
Dans un jardin japonais, le karesansui ou jardin sec est obligatoire.
DSCF8103
Vue depuis la maison de thé.

 

 

Le jardin japonais est une belle surprise, plus grand que ce qu’imaginé et assez bien documenté.

DSCF8111
Je crois que l’érable est devenu mon arbre préféré.

 

 

Le végétal présente mille textures et j’ai envie de toucher chaque buisson pour en apprécier les nuances…

DSCF8108
Avez-vous déjà vu un pigeon qui médite ?
DSCF8127
On fait travailler ses abdos pour passer sous le jet d’eau !

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑