Nous sommes en 2019, c’est encore l’automne sur l’Astroniste. Nantes a encore ce parfum de neige fondue qui me fascine. Alors que j’ai enfin réussi à me poser un peu dans la ville, je dois être à l’heure qu’il est toujours perdue dans les forêts de Washington. Cet article fait le lien entre les deux pays : aux Etats-Unis, je recherche toujours des bouts de France ; en France, des bouts d’Etats-Unis. J’entretiens cette sensation de frontières abolies et d’un monde connecté, et bizarrement, cela me rend vraiment sereine au quotidien.

Lire la suite