Des Américains gourmets : La France, en vins et en cognacs (2/2)

Seconde journée en compagnie du groupe d’étudiants américains du cours de gastronomie ! Après un solide petit-déjeuner, nous allons passer quelques heures à la Cité du Vin, un musée sur le thème du vin tout récent (il a ouvert en 2016). Avant de rentrer à Nantes, nous nous arrêterons aussi à Cognac pour visiter le Château Royal et les caves de cognac. Le soleil est toujours de la partie et moi qui ne serais pas allée spontanément visiter un musée sur le vin ou sur le cognac, j’étais ravie d’avoir eu l’occasion de découvrir de nouvelles choses !

Lire la suite « Des Américains gourmets : La France, en vins et en cognacs (2/2) »

Angers au milieu de la brume, des tapisseries et des champignons

Pendant les vacances d’hiver, Alex et moi nous sommes rendues à Angers un jour de brouillard épais. Initialement, nous souhaitions faire un peu de tourisme et passer la journée à flâner dans la ville, mais avec ce drôle de temps, nous avons décidé de faire le tour du Musée de la Tapisserie consacré à l’artiste Jean Lurçat et d’écourter notre visite pour rentrer à Nantes après le déjeuner. Néanmoins, c’est toujours amusant d’explorer une ville dans ces conditions : le matin dans la brume, Angers a des allures de ville-fantôme contrastant avec les tonitruants travaux sur le boulevard Saint-Michel qui sont pires qu’à Nantes (et il faut vraiment y aller pour faire pire qu’à Nantes !).

Lire la suite « Angers au milieu de la brume, des tapisseries et des champignons »

« On m’appelle nature et je suis tout art » : « Éloge de la sensibilité » au Musée d’arts de Nantes

Une nouvelle exposition au Musée d’arts de Nantes ! Pour être honnête, je ne m’y attendais pas du tout quand j’ai organisé une sortie au musée pour mes étudiants américains. Je savais que certains étudiants devaient aller au musée suffisamment tôt pour le cours d’histoire de l’art et en conséquence, avant le lancement d’Éloge de la Sensibilité. Néanmoins, le musée est grand et nous allions forcément trouver quelque chose à nous mettre sous la dent surtout qu’il y a souvent des animations pendant les nocturnes. Effectivement ce soir-là, ce n’était rien de moins que le vernissage de l’exposition !

Lire la suite « « On m’appelle nature et je suis tout art » : « Éloge de la sensibilité » au Musée d’arts de Nantes »

De retour à Seattle : hurler à la mort et explorer les souterrains de la ville (4/4)

« Mais si, vous savez, l’esprit de Seattle, quand vous avez cette idée grandiose, impossible et farfelue, que vous n’avez aucun moyen d’estimer si c’est réalisable ou pas, donc que vous y allez malgré tout ? » Voilà comment nous décrit l’esprit de Seattle la guide des souterrains de la ville. Et je m’y retrouve beaucoup. Sauf que je n’ai pas décidé de construire une ville dans une zone inondable ou de monter le niveau des routes en laissant les commerces aux sous-sols, n’en permettant l’accès que via des échelles…

Lire la suite « De retour à Seattle : hurler à la mort et explorer les souterrains de la ville (4/4) »

De retour à Seattle : Des papillons et des boules de neige au Pacific Science Center (3/4)

Après notre randonnée à Rattlesnake Ledge, Isaiah, Callie et moi sommes revenus à Seattle pour aller au Pacific Science Center. Nos journées sont chargées et nos soirées aussi puisque nous ne retrouvons notre chambre d’hôtel qu’après avoir été danser le lindy ou le west coast swing. Un musée par jour, découverte de jolis coin de nature, de la bonne nourriture et une scène dansante vraiment cool : autrement dit, je suis vraiment heureuse à Seattle.

Lire la suite « De retour à Seattle : Des papillons et des boules de neige au Pacific Science Center (3/4) »

De retour à Seattle : Splendeurs de verre au Chihuly Garden & Glass museum (2/4)

J’ai vu une oeuvre de Dale Chihuly pour la première fois à Denver avec Callie. A Seattle, au pied de la Space Needle, un musée entier est consacré aux oeuvres de l’artiste américain. Sa spécialité ? Le verre, présenté sous des formes inimaginables. Chihuly expérimente et teste les limites du verre. Ses idées sont simples, les objets auxquels il donne vie assisté d’une ribambelle de souffleurs de verre, beaucoup moins. On se perd dans cette forêt de verre au point d’en oublier le matériau lui-même…

Lire la suite « De retour à Seattle : Splendeurs de verre au Chihuly Garden & Glass museum (2/4) »

De retour à Claremont et au Borg sur fond de swing

J’ai passé beaucoup de temps à imaginer ce que ça ferait d’être de retour. Honnêtement, je m’imaginais souvent que j’allais me mettre à pleurer. En réalité, dans le Metrolink entre L.A. et Claremont, j’étais surtout fatiguée, pour ne pas dire un peu blasée. Une fois dans le village, j’étais toujours chez moi. Bruits de skateboards sur le bitume et odeur de bois séché au soleil. Je suis arrivée à Oldenborg et me suis installée chez José comme si je descendais de mon appartement pour prendre le thé. Pieds nus, assise par terre. La valise en plus, certes. Mais les murs sont toujours roses et mes amis et moi partageons la même impression qu’on ne s’est quittés qu’hier…

Lire la suite « De retour à Claremont et au Borg sur fond de swing »

Transfert à Rezé : « Certains sentiers ne s’empruntent que les yeux fermés »

Transfert, c’est le nouvel espace culturel et d’expression un peu déjanté qui s’est installé sur le site d’anciens abattoirs à Rezé. L’idée nous vient du collectif Pick Up à l’origine de Entrez Libre que j’avais visité l’année dernière. Productions Petit clin d’oeil au Burning Man, la légère sensation d’être dans un désert même miniature me fait un bien fou (on manque vraiment de grands espaces par ici) et je savoure le concept… Nous nous y sommes rendus en semaine, alors c’était un chouïa calme ; en revanche étant donné que Transfert s’installe pour quelques années, le grain de folie devrait pouvoir se transformer en un véritable désert !

Lire la suite « Transfert à Rezé : « Certains sentiers ne s’empruntent que les yeux fermés » »

Faire un pas de côté avec le VAN 2018

L’été à Nantes rime avec le Voyage à Nantes, un des événements les plus enthousiasmants quand arrivent les beaux jours. C’est l’occasion de découvrir ou de redécouvrir la ville sous un nouveau jour et lorsque les copains ou la famille viennent nous rendre visite, impossible de ne pas savoir quoi faire. Alors que je reprends doucement mes repères, le VAN est effectivement un moyen assez sympathique de me familiariser à nouveau avec la ville. Retour sur près d’un mois et demi de surprises à base d’expériences lumineuses, de toboggan, de mandarins et bien évidemment de glaces !

Lire la suite « Faire un pas de côté avec le VAN 2018 »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑