J’ai passé beaucoup de temps à imaginer ce que ça ferait d’être de retour. Honnêtement, je m’imaginais souvent que j’allais me mettre à pleurer. En réalité, dans le Metrolink entre L.A. et Claremont, j’étais surtout fatiguée, pour ne pas dire un peu blasée. Une fois dans le village, j’étais toujours chez moi. Bruits de skateboards sur le bitume et odeur de bois séché au soleil. Je suis arrivée à Oldenborg et me suis installée chez José comme si je descendais de mon appartement pour prendre le thé. Pieds nus, assise par terre. La valise en plus, certes. Mais les murs sont toujours roses et mes amis et moi partageons la même impression qu’on ne s’est quittés qu’hier…

Karen Souza – Have you ever seen the rain? Du jazz qui allait bien avec Noël…

dscf5118
Dans l’appartement de José, avec… Ariane ! Ne faites pas attention à la tonne de biscuits à sa droite…

 

Qui dit « Oldenborg » dit toujours « orgie de nourriture ». C’est une règle de base et on n’y déroge pas même si on n’est pas revenu au bercail depuis longtemps. Partager la nourriture est toujours un plaisir, j’avais juste oublié à quel point les portions américaines étaient énormes. Ariane et moi avons pris un grand poké à partager et normalement destiné à une seule personne et nous n’avons pas réussi à le terminer…

 

Je suis allée à Claremont pendant la dernière semaine d’examens donc je savais que la plupart de mes amis seraient soit en examen, soit en train de finaliser les derniers projets d’écriture à rendre, soit en train de préparer leurs bagages pour rentrer à la maison. En même temps, cela voulait aussi dire qu’ils seraient plus prompts à faire la fête pour célébrer la fin des examens. Dans l’appartement de José, il y a donc deux ambiances : tandis qu’Ariane fignole sa bibliographie, les résidents de langue discutent de leurs prochaines vacances…

dscf5140
José, libéré de son examen de français, vient passer du temps avec moi dans le village.
dscf5142
Au Pain Quotidien, pour un brunch à la belge.
dscf5144
Retrouver les lieux emblématiques de Pomona College tels que Marston Quad.

 

Après le brunch, José et moi partons nous promener sur les différents campus qui constituent les 5C’s. Rien n’a vraiment changé si ce  n’est que je n’ai pas vraiment l’habitude de voir Claremont habillée de couleurs automnales.

dscf5157
Le portrait de futur professeur.
dscf5180
Le campus très moderne, très 1950 de Claremont McKenna.
dscf5181
Nouveau tour dans le village pour un yaourt glacé…
dscf5190
Pour le dîner, direction Frary qui arbore ses décorations de Noël ET d’Halloween en même temps. A moins qu’il ne s’agisse d’un balais volant égaré de Poudlard.

 

Pour le dîner, nous retrouvons Ariane et Mélanie (qui a passé le printemps dernier à Paris) ! Un dîner en français quoi…

dscf5192
Frary donne toujours l’impression de dîner à Poudlard. Il est 18h05 et je m’apprête à retrouver d’autres copains sur le campus d’Harvey Mudd College pour aller danser.
dscf5194
Kathryn, toujours aussi mignonne, s’investit énormément dans la communauté dansante de Claremont cette année. C’est chouette de voir la relève assurée !

 

J’ai donc suivi Chris et Kathryn ainsi que de deux de leurs amis pour aller danser à Pasadena, lors du célèbre Lindy Groove du jeudi soir. Je n’avais pas dansé le lindy depuis des mois et me suis retrouvée dans le cours de « Lindy Challenge » un peu stressée. « Mais ça va le faire », me dit Kathryn. J’essaie d’oublier la condition « able to dance swingouts and swingout variations at 160 bpm » pour pouvoir entrer dans le cours. Résultat : on m’est rentré dedans dans un double tour plus de fois que je ne suis rentrée dans d’autres danseurs. L’honneur est sauf. Enfin, je pense. Mais vivement 22 heures, que la salle blues ouvre !

dscf5207
Au photobooth du Lindy Groove !
dscf5220
Le lendemain matin à Claremont, je retrouve une de mes vues favorites sur les montagnes locales, en ce moment enneigées.
dscf5223
Au moment de prendre la photo, Ariane a dit « soyez naturels ». Appréciez donc le naturel de Kathryn et Chris ! Après un dernier déjeuner à Frary, j’emballe mes dernières affaires avant d’aller retrouver un nouveau copain… Isaiah, avec lequel je passerai la fin de mon séjour aux Etats-Unis.
dscf5227
Et sept heures de route plus tard, nous sommes à San Francisco chez… Guillaume ! La photo a été prise le lendemain lors d’un brunch dans une célèbre boulangerie de SF appelée Boudin, mais qu’on prononce « Boudine ». J’étais ravie de revoir Guillaume et de rencontrer (enfin !) ses chats.  Ainsi s’achève mon tour des copains de Claremont. Quoique, Isaiah et moi verrons aussi Callie un peu plus tard à Seattle…