Des Américains gourmets : Vérines-Rochefort-Bordeaux (1/2)

Accompagner des étudiants américains expatriés à Nantes pour un week-end pédagogique autour de la gastronomie française ? J’ai connu de pires journées. Au programme pour cette première journée : visite d’une chèvrerie, petit arrêt à Rochefort, promenade épique dans Bordeaux et dîner dans un charmant restaurant au premier étage d’un immeuble. Le professeur de gastronomie était un peu inquiet vis-à-vis de la situation « gilets jaunes », néanmoins tout s’est bien déroulé et nous avions des étudiants au top. Mieux encore, le temps était magnifique et j’ai l’impression d’avoir (re)découvert une partie du patrimoine gastronomique français. Que demander de plus ?

The Beatles – Norwegian Woods (parce que je l’ai entendue joué par un musicien en face du Grand Théâtre de Bordeaux)

DSCF6305
Cinq minutes après le départ, une étudiante se sent malade dans le bus. Il paraît que c’est une tradition ce semestre : chaque voyage a eu son « malade ». Je ris jaune. Premier stop à dix heures pétantes dans la chèvrerie Le Guigne-Chèvre qui fait des fromages à tomber. Deux races se côtoient : la Saanen (en blanc) et l’Alpine (en brun).
DSCF6308
Groupe au top, explications au top. Et on fait connaissance avec les 500 chèvres, très sociables.

Tout à coup, notre guide nous montre les petites chèvres nées la veille ou l’avant-veille, en attrape deux pour venir les déposer dans nos bras. Une véritable distraction et le taux de concentration des étudiants baisse fortement, mais c’était plus que mignon.

DSCF6323
La chèvre avec les traits rouges sur le dos porte ces signes parce qu’elle s’apprête à mettre bas.
DSCF6325
Une biquet à l’affût ! Que se passe-t-il ?
DSCF6329
Ce n’est rien d’autre que le robot (au fond) qui vient de se mettre en marche pour distribuer des graines. On distingue bien le groupe qui a été servi du groupe qui attend encore son repas.
DSCF6333
Petite photo de groupe. On excusera les chèvres qui ne regardent pas l’objectif, trop occupées à manger.

« 300 chèvres à l’heure ». 300 chèvres traites en une heure. Nul besoin de musique, car elles sont suffisamment accoutumées à l’humain pour se sentir détendues pendant cette étape. Je suis tout de même étonnée. Ensuite, nous allons enfin dans les locaux où sont fabriqués les fromages de chèvre. Pour les trouver, suivez l’odeur appétissante de fromage et de l’acidification lactique qui nous fait saliver. Mini-palais, Valençay, Sainte-Maure-de-Tourraine : devant la variété des formes de fromage, je reconnais les modèles de base. On appelle ça une déformation professionnelle, je crois.

A la fin de la visite, place à la dégustation ! Nous en testons trois, du plus frais au plus sec. A la fin Emma, Zoe et moi nous accordons sur le fait que nous préférons le goût du sec, mais qu’il est à garder pour les grandes occasions. A contrario, on mange le fromage frais quasiment à la petite cuillère et sans faim. Aucun gagnant, on les prend tous. Le professeur nous rappelle que nous partons pour le week-end, sans réfrigérateur donc impossible d’acheter du fromage…

Après la chèvrerie de Vérine, direction Rochefort ! Nous devions déjeuner à La Rochelle, mais on nous signale que la situation n’est pas très stable avec les Gilets Jaunes et que tous les restaurants seront fermés. Nous finissons donc à Rochefort et j’ai la Chanson des Jumelles dans la tête toute la fin de la matinée.

DSCF6357
Avec Saron, Emma, Kosuke et Zoe pour un déjeuner sur le pouce. On se dit que les Français sont les seuls à pouvoir manger et parler de nourriture en même temps. Nous n’échappons pas à la règle, échangeons sur nos vins préférés et discutons des différences entre un croque-monsieur et un croque-madame.
DSCF6358
L’Hermione, toujours à Rochefort, amarrée près de la Corderie royale.
DSCF6363
Juste le temps de prendre une nouvelle photo de groupe puis il est déjà temps de repartir, en direction de Bordeaux ! Le temps est magnifique, le bus n’a pas de climatisation… mais tout le monde conserve sa bonne humeur car nous sommes vraiment trop heureux d’avoir du soleil.

A Bordeaux, nous allons à la Toque Cuivrée, écouter l’histoire de l’origine des cannelés ou canelés (les deux orthographes sont valables !) et en déguster de délicieux, autrement dit, moelleux entourés de craquant. On nous explique que le secret réside dans le moule et l’utilisation d’un ingrédient spécial. Petit indice : ça vient des abeilles.

DSCF6379
Les Bordelais, ces poètes.

Eviter le quartier du Triangle d’Or, ne pas s’approcher de la cathédrale, marcher par groupes de trois personnes maximum… Autant de règles à suivre à Bordeaux en ce jour de manifestation interdite. Néanmoins, la ville semble plutôt calme et nous décidons de nous séparer en deux groupes et de partir à quelques minutes d’intervalles en empruntant deux itinéraires différents pour nous retrouver au miroir d’eau. Ouf ! Finalement, tout s’est bien passé et le seul hic, c’était le miroir d’eau qui ne fonctionnait pas ce jour-là !

DSCF6416
Et on est même allées jusqu’à la cathédrale qui était encerclée par une dizaine de camions de CRS.
DSCF6418
Au Brocéliande, un restaurant situé au premier étage d’un immeuble.
DSCF6421
Au vu des mines ravies, je pense qu’on a tous hâte de dîner !
DSCF6432
Les gougères, qui fondent dans la bouche. On essaie de ne pas trop en manger, car il s’agit seulement de l’apéritif.
DSCF6435
Les entrées arrivent, monstrueuses mais délicieuses. J’aimerais bien être une vache et avoir plusieurs estomacs pour digérer tout ça. 
DSCF6441
Le plat de résistance : clairement, le thème de ce soir est le canard.
DSCF6442
En dessert, un Marquis au chocolat dont la recette était, pour l’anecdote, la préférée de Jean Gabin. Le chef du restaurant l’a apprise quand il était encore apprenti… Du dessert historique !

 

Un commentaire sur “Des Américains gourmets : Vérines-Rochefort-Bordeaux (1/2)

Ajouter un commentaire

  1. Super idée d’escapade avec des étudiants étrangers. De mon côté, je m’occupe des étudiants chinois expatriés à St Nazaire et j’essaie de préparer des sorties originales non loin de Nantes. Début mai, je les emmène à Rochefort en terre 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑