Transfert, c’est le nouvel espace culturel et d’expression un peu déjanté qui s’est installé sur le site d’anciens abattoirs à Rezé. L’idée nous vient du collectif Pick Up à l’origine de Entrez Libre que j’avais visité l’année dernière. Productions Petit clin d’oeil au Burning Man, la légère sensation d’être dans un désert même miniature me fait un bien fou (on manque vraiment de grands espaces par ici) et je savoure le concept… Nous nous y sommes rendus en semaine, alors c’était un chouïa calme ; en revanche étant donné que Transfert s’installe pour quelques années, le grain de folie devrait pouvoir se transformer en un véritable désert !

 

C’était aussi l’été idéal pour retrouver les cousins et organiser des réunions à plusieurs comme il y a bien longtemps. Ça fait un peu drôle ! Désormais un peu plus autonomes, on a toujours la grande tablée, mais en plus, nous cuisinons !

DSCF5655
A l’entrée de Transfert, avec un avion et un bout de crâne.

 

Un gratin et une tarte dans le ventre, trois voitures transportant huit cousins plus tard, nous voilà sur le site des anciens abattoirs de Rezé. On passe le portail, puis nous sommes accueillis par une drôle de sculpture en forme de tête de serpent. Le coeur de Transfert se trouve au centre du site, ce qui permet de vraiment apprécier l’espace.

DSCF5657
Bon, à quoi ressemble Transfert ? Il faudra passer sous la gueule de ce drôle de serpent pour le savoir.
DSCF5659
Nous avons l’impression de nous diriger vers une fête foraine abandonnée (de gauche à droite : Camilla, My-Lan, Warda, Alice et Flavie _ Rémi est de dos…)
DSCF5661
« Certains sentiers ne s’empruntent que les yeux fermés » c’est ce qui est écrit sur ce bus un peu glauque, truffé d’oeuvres d’art en lien avec le site sur lequel il est installé, c’est-à-dire les abattoirs. Je comprends mieux la citation.

En plus des structures principales, Transfert propose une programmation assez éclectique à base de concerts, d’ateliers créatifs, d’initiations en tout genre, etc. Nous avons vu une tatoueuse, un atelier de création d’instruments de musique à base de matériaux à recycler et une initiation à la composition musicale et au métier de DJ (un peu rétro avec le scratch)…

DSCF5678
Rémi, posture de star et deux autres venus au second plan (Andréa et Thomas).
DSCF5674
Un bateau loin de l’eau. Quelle frustration de ne pas avoir pu le visiter… Il faut dire qu’un remorqueur installé dans ces conditions nous rend forcément plus curieux ! En plus, il fait de la fumée bleue !
DSCF5680
Petite échoppe de plage… sans la plage.
DSCF5690
Forcément, quand il y a des attractions aussi originales, j’y cours !
DSCF5693
Rémi se baladait avec sa bouteille d’eau qui fait également office de brumisateur : parfait pour les grosses chaleurs.
DSCF5700
Devant un atelier de tatouages par l’artiste Chantal Frontale. Les dessins sont décalés, parfois mignons, mais nous n’avons pas super envie de nous faire faire un vrai tatouage.
DSCF5702
« Du pain et des jeux » : grand panneau surplombant un amoncellement de voitures repeintes suivant une ligne horizontale (le niveau de la mer ?)
DSCF5704
Daniel Depoutot, Les fantômes du site ou l’art d’accommoder les restes. L’oeuvre fait écho avec nos propres légendes familiales à base de fantômes. Le vent et le grincement de la ferraille, l’emplacement un peu en retrait des animations centrales fait un peu froid dans le dos.
DSCF5703
Un peu d’activisme avec ces revendications politiques de Pick Up, qui sait jouer sur les mots après « Entrez Libre ».
DSCF5697
Un homme se balade avec un micro à fourrure et cherche à enregistrer des extraits de chansons chantés par les visiteurs du site. Warda se prête au jeu et nous impressionne de sa voix !
DSCF5713
Un poisson à bascule, avec un cousin malicieux et un drôle d’oiseau qui nous surveille.
DSCF5715
Dans ce crâne se cache un toboggan. Au fond à gauche, nous avons découvert un manège bien sympathique, mais malheureusement fermé. Les visites en semaines permettent d’éviter la foule, cependant on passe à côté de plusieurs animations…
DSCF5717
Le manège mécanique à faire fonctionner en pédalant : une des plus belles oeuvres du site !
DSCF5720
L’amour fraternel : sans commentaire.
DSCF5725
Après Transfert, nous décidons de nous rendre sur l’Île de Nantes du côté des Machines pour aller manger une glace à la Fraiseraie et aller voir l’exposition Fluides de Céleste Boursier-Mougenot à la HAB Galerie.

Sur la route, on passe par les cratères de On va marcher sur la Lune, My-Lan essayant le trampoline pour la première fois…

DSCF5751
Quelques touches de couleurs dans la grisaille nantaise.