Barcelone (1/2) : retrouvailles avec la nuit et la chaleur

Ryan et moi avions très envie de profiter de l’été suédois dans son intégralité alors nous sommes partis en vacances au mois de juin en Espagne. L’objectif de Ryan était de profiter le plus possible de la chaleur espagnole, le mien était d’aller bruncher tous les jours. Et ça a plutôt bien marché ! Nous avons passé quelques jours à Barcelone, que nous découvrions pour la première fois, puis sommes allés à Valencia pour un festival de danse (évidemment). Après plusieurs semaines (pour ne pas dire mois !) assez intenses, nous avions grandement besoin de déconnecter. J’avais envie de retrouver du voyage juste pour prendre un temps d’introspection et envisager « la suite des opérations » de manière sereine et consciente. Cela fait un mois que nous sommes de retour à Stockholm et je peux affirmer que la mission est accomplie. L’été est doux et les projets fusent !

Gabrielle Cavassa & Braxton Cook – Inside my arms

Le lendemain de Midsommar, nous prenions l’avion très tôt le matin alors notre première initiative une fois arrivés à Barcelone a été d’aller prendre un copieux brunch (ici, à Hardware Société, plutôt original avec son croque-madame aux rillettes et ses théières déguisées) puis d’aller dormir… Je me souviens de Ryan éclatant de rire à notre arrivée à l’aéroport : « comment reconnaît-on un avion suédois ? ». Tous les passagers sont habillés en noir et blanc. Cela fait tout drôle de redécouvrir le joyeux chaos coloré du sud de l’Europe !
Nous retrouvions un ami danseur le soir devant la cathédrale. C’est très étrange de voir une église « sponsorisée » de cette manière !
Après deux ans d’épidémie et de frontières fermées, c’est chouette de se retrouver ! Nous avons dîné dans un charmant petit restaurant appelé Salterio. Ils cuisinent là-bas des « sardos », galettes fourrées au fromage et aux légumes. Délicieux, mais vraiment très copieux !
« Vous avez quatre heures. »
Ah, cette drôle de sensation de revoir la nuit tomber si tôt. Les journées infinies en Suède sont extraordinaires, et en même temps, c’est très agréable de retrouver la douceur des nuits d’été et des brises tièdes.
L’architecture à Barcelone est vraiment originale et il y a des choses originales à tous les coins de rues ! Avec son architecture plus lisse, Stockholm me paraît bien « zen » comparée à Barcelone.

A Barcelone, nous avons visité le célèbre combo « Parc Güell » et « Sagrada Familia », bravant la foule et la chaleur. J’ai été tellement surprise par le Parc Güell : je n’ai rien vu de tel ailleurs dans ma vie ! Le contraste entre la pierre brute et la minutie dans l’agencement des pièces est vraiment étonnant…

On a aussi une chouette vue depuis le parc ! La vue des montagnes me manque vraiment à Stockholm…
De petites pierres comme des perles suspendues. J’ignore comment ça tient, surtout dans le temps.
Avez-vous vu le drôle de monstre sur une des terrasses ?

La végétation est aussi très belle dans le parc. Je suis tout d’abord tombée sur une des fleurs ci-dessus, qui me donnait l’impression de chanter un « aaaaah » très sonore. Alors quand j’ai découvert le champ de fleurs, imaginez la chorale que j’avais dans la tête… Mon cerveau me joue (et chante) d’étranges tours parfois.

Petit coup d’oeil à la Sagrada Familia que nous avons visité un peu plus tard dans l’après-midi. Elle a un air vraiment inquiétant de loin.

Du parc Güell, je connaissais surtout les mosaïques. Au final, même si elles sont très rigolotes, ce n’est pas la partie que j’ai préférée…

Petite pause « glace » entre deux visites à Obrador DelaCream. J’ai choisi une glace à la cannelle, un choix très suédois quand on y pense…

Et voilà l’étrange Sagrada Familia, drôle de patchwork de styles. J’aurais voulu avoir de meilleures conditions (moins de gens, moins de chaleur) pour prendre le temps d’apprécier l’oeuvre en face de moi et en faire le tour plus d’une fois. J’ai beaucoup aimé la partie gothique : on aurait dit un film fantastique des années 1980 un peu kitsch !

Les grues ajoutent une touche supplémentaire à la complexité stylistique de l’édifice

Le charme opère lorsque l’on rentre à l’intérieur de l’église. L’imitation de la « forêt » est saisissante. Je ne suis pas religieuse, mais j’y ai vraiment ressenti quelque chose de « sacré ».

La lumière est juste sublime et j’ai passé la moitié de ma visite à observer les reflets lumineux colorés sur le sol carrelé. Difficile de savoir où donner de la tête !

A Barcelone, nous sommes allés dans un restaurant japonais sur recommandation de ma soeur. Pour l’anecdote, lors de notre premier jour à Barcelone, j’ai dit à Ryan « oh, avec sa façade rose et noire, ce restaurant japonais ressemble plutôt à un bar de strip-teaseuses »… Puis, Andréa nous a dit que ce restaurant était vraiment cool ! Oups.

A l’intérieur de Takumi, la décoration est effectivement très, très chouette (et loin de l’ambiance que j’avais imaginée) !
On a retrouvé le plaisir de l’atmosphère des Izakaya (auberges japonaises) et la nourriture était délicieuse. Conclusion, les apparences sont parfois trompeuses…
Photo prise dans notre hôtel. Si vous avez vu « Astérix et Obélix, Mission Cléopâtre », vous avez forcément la référence.
On se fait bichonner pendant les vacances en passant un après-midi au spa. On avait très envie d’essayer un massage en couple et c’est une expérience assez rigolote ! Bizarrement, nous étions seuls dans le spa alors on s’est sentis très privilégiés d’avoir notre propre sauna, hammam et et piscine pour l’après-midi… A Valencia, nous avons également réservé un massage (oui, c’est vraiment les vacances…), beaucoup plus énergique et intense. Je pense avoir eu un des meilleurs massages de ma vie et je suis ressortie avec la tête et les épaules toutes légères !

Barcelone est une ville très touristique alors nous étions contents d’avoir les recommandations de Mario pour trouver les bons petits restaurants un peu cachés. La Bombeta a été une expérience incroyable ! Derrière Ryan sur la photo ci-dessus, on peut lire « on ne parle pas anglais, mais on fait des p*tains de bombes ». Certes, un peu direct, mais quand on goûte aux tapas, on comprend mieux pourquoi. Les champignons frits, les pommes de terres fondantes et aérées à la sauce piquante, les sardines grillées… tout était incroyable, mais la meilleure partie, c’étaient les aubergines frites recouvertes de miel. Inoubliable.

Nouvelle soirée à Barcelone, avec cette lumière éblouissante à la tombée du jour. On s’enivre de l’obscurité.
Ci-dessus, un bar tout à fait original aux ambiance de cirque un peu rétro. Bienvenue à Somnia.

Un très beau décor, du jazz dans les oreilles et des cocktails à tomber. Celui que j’ai commandé, le Banksy était un mélange de gin à la fleur de cerisier et d’umeshu (un vin de prune japonais), frais, fleuri et légèrement sucré. Mais le meilleur dans cette expérience, c’est le magicien qui passe à toutes les tables nous montrer des tours de magie !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :