Tillandsia géant et cactus fluffy dans le jardin botanique de Zurich (2/2)

Passons encore un peu de temps dans Zurich et partons à la découverte de ses jardins. Ryan et moi voulions visiter le jardin botanique, mais quel jardin ? Zurich possède un vieux jardin et un neuf, tous les deux gérés par l’université de la ville. Nous sommes passés par l’ancien jardin que vous avez vu dans le précédent article, et nous sommes allés deux fois dans le nouveau ! Les serres étaient fermées lors de notre première visite et rouvraient le lendemain…alors nous sommes revenus le lendemain, tout simplement !

DSCF1349
Première visite, sous le soleil. Dès notre arrivée, nous sommes accueillis par les odeurs fleuries et un panneau indiquant que les premières plantes peuvent être senties, touchées, manipulées… Une belle entrée en matière !
DSCF1352
On grimpe un peu… Les petits sentiers étroits ou tracés dans l’herbe dans les collines donnent l’impression de ne plus être en ville du tout.
DSCF1353
Plus tôt dans le centre-ville, nous croisions plein de gens profiter des petits coin de nature en ville  et mettre les pieds dans l’eau. Dans le jardin botanique, il y a plus d’abeilles que d’humain.e.s. C’est étonnant de voir aussi peu de monde alors que l’entrée est gratuite. En tout cas, la pause à l’ombre des arbres était plus que bienvenue.
rhubarbe
Le potager est chouette et je ne me souviens pas avoir vu de la rhubarbe aux tiges aussi rouges que celles-ci !

Une des choses étonnantes du jardin vient de la forme des serres. Avec leur forme d’igloo du désert, on dirait des habitations venues d’une autre planète ! La présentation des plantes aquatiques est également originale puisqu’elles sont installées dans des bassins carrés placés à hauteur de taille. Comme les carrés de potager médiévaux, c’est beaucoup plus confortable pour l’entretien et pour pouvoir les admirer !

DSCF1362
On se fait de nouveaux copains (ou de nouvelles copines ?) sur place.

En haut à gauche, j’ai pris cette photo car je trouvais amusant la manière dont les nénuphars s’ouvraient. Sur la photo en haut à droite, saurez-vous trouver la petite grenouille qui s’y cache ?

DSCF1366
Et voilà les serres du jardins ! Alors, on se croirait un peu dans le film Seul sur Mars, non ? Avec juste un peu plus de verdure…
DSCF1446
Le lendemain, comme je vous le racontais un peu plus haut, nous sommes revenus visiter les serres en compagnie de Marc.

Il fait un peu plus sombre que la veille, mais les couleurs sont vibrantes ! Là encore, alors que c’est la fête nationale à Genève, il n’y a quasiment personne dans les serres…

DSCF1447
Après plusieurs semaines de confinement, toutes les occasions de se mettre au vert font du bien et j’aime encore plus me plonger dans les joyeux patchworks végétaux des jardins botaniques. Il y fait peut-être un peu trop chaud et humide, mais j’aime bien la sensation de hauteur, d’évasion et de cocon tout à la fois.
tillandsia
J’aimerais bien que le tillandsia de l’appartement puisse un jour être aussi grand que celui-ci ! On pourrait s’en servir comme tête à coiffer ou comme tresse à la manière de Raiponce pour descendre du quinzième étage lorsque les deux ascenseurs sont en panne (c’est arrivé cette semaine…).
DSCF1452
D’habitude, on dirait de grandes plumes ! C’est drôle de les voir à ce stade de pousse.
DSCF1455
Des orchidées et de petites feuilles qui ont élu refuge sur un tronc d’arbre…

Ci-dessus, nous avons un vacoa ou pandanus utilitis, bien plus grand que celui que j’avais vu à Valencia et que j’avais déjà trouvé unique du fait de ses racines. J’ai maintenant un pandanus à la maison, mais pas le même, ce qui est plutôt une bonne nouvelle, car mon plafond n’est pas aussi haut que celui d’une serre.

DSCF1464
On prend un peu de hauteur pour voir la cime des arbres et surtout celle du pandanus géant !
DSCF1465
Un cactus si fluffy qu’on lui ferait un câlin… mais attention, il pique quand même !
DSCF1467
Après les grenouilles, on fait maintenant ami-ami avec les papillons !
DSCF1468
Des fleurs de frangipanier au parfum envoûtant.
Heliconia Rostrata
Heliconia Rostrata, si captivante qu’on dirait qu’elle n’est pas naturelle, mais colorée à la peinture fluo.
DSCF1466
Dans la serre aux plantes désertiques, on retrouve encore notre copain (notre copine ?) le papillon. Et maintenant ? Direction l’Est de la Suisse pour des contrées encore plus vertes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑