Un matin, j’accompagnais Callie chez l’ophtalmologiste où elle devait avoir sa première paire de lunettes. Grand moment. Pendant qu’Ann, sa maman, et moi l’attendions, le couple d’à-côté nous raconte leur vie incroyable dans les parcs naturels des Etats-Unis où le mari a travaillé pendant plusieurs années. Ils nous parlent alors de Staunton State Park, qui a ouvert il y a tout juste cinq ans, après un don de M. Staunton qui était propriétaire d’un ranch sur le terrain. Nous partirons donc à la découverte d’un lieu nouveau avec Callie et ses parents !

Avec Kamasi Washington – Truth, mon dernier coup de cœur au saxophone.

DSCF4928
Sur le Mason Creek Trail avec Callie, Ann et Kent, sur les conseils de la garde forestière à l’entrée.
DSCF4930
Parc neuf, chemins bien entretenus et surtout la forêt. Ayant dormi pendant la plupart du trajet (j’ai lutté !), j’ai un peu l’impression d’arriver dans un nouveau monde.
DSCF4937
Le végétal, le minéral et l’eau sous rai de lumière. Au moment où j’écris ces lignes, ce sont les grands espaces de nature qui me manquent le plus.
DSCF4933
Sur petit pont, pour ajouter une touche aventureuse au décor !
DSCF4944
Tel père, telle fille, comme on l’avait déjà remarqué  à Castle Rock.
DSCF4946
Après avoir mis en place le petit cairn, on remarque un peu plus loin un autre cairn très élégant perché sur un rocher…
DSCF4948
…forcément, ça riposte !

 

DSCF4956
A un moment donné, on sort de la forêt pour se retrouver sur une plaine, sous le soleil.
DSCF4955
On remarque aussi qu’une certaine maison est plutôt bien placée…
DSCF4957
…et qu’en réalité, ces maisons sont partout !
DSCF4959
A un croisement, nous nous rendons compte qu’une partie du sentier est fermée pour des problèmes de protection des végétaux. Il est possible de poursuivre la boucle, mais en passant par un chemin qui est au moins aussi long que le Mason Creek Trail. C’était bien trop long, alors nous referons le chemin inverse pour rentrer. Le Staunton Park gardera donc encore quelques secrets pour une prochaine visite…
DSCF4962
En attendant, c’est pause déjeuner assis sur les gros rochers que vous voyez en face de vous ! La maman de Callie nous aura préparé de délicieux sandwichs suivant une recette de Callie, spécialiste quand il s’agit de faire des paninis à Oldenborg (le secret, c’est le pesto !).
DSCF4963
Traverser des rivières me rappellera toujours ma randonnée à Bridge to Nowhere dans la Los Angeles National Forest.
DSCF4964
Des pommes de pins, ça faisait longtemps.
DSCF4966
Sur le chemin, nous avons été accompagnés par de minuscules mais très brillants papillons tout bleus. Ils étaient extrêmement nombreux, malheureusement, je n’ai pas réussi à prendre en photo ces insectes très vifs.
DSCF4967
Les « bébé-sapins » côtoient les grands pins. Cela me rappelle un peu la maison de mes grands-parents où les sapins de Noël ont trouvé une nouvelle jeunesse après les fêtes et sont devenus très grands !

 

DSCF4971
Est-ce que vous voyez les deux yeux ?
DSCF4970
Sur le parking, je vois les cimes enneigées de montagnes au lointain. C’est tellement étonnant pour moi de continuer à voir de la neige alors qu’il fait si doux là où je me trouve. Nous reprenons la voiture et nous conduisons à travers les Red Rocks, qui portent très bien leur nom. Cette fois je n’ai pas (trop) dormi. Outre la roche rouge qui est une nouveauté pour mes yeux curieux, les Red Rocks abritent aussi un amphithéâtre de plein air, extrêmement impressionnant. Il y avait une cérémonie de remise des diplômes ce jour-là alors nous ne nous sommes pas attardés, mais j’aimerais bien y retourner pour aller y voir un concert. A rajouter sur la bucket-list ou la liste des choses à faire…
IMG_3602
Une photo prise par le père de Callie juste avant d’aller partir danser au Mercury Cafe. Après avoir testé blues, west coast swing et lindy là-bas, les danseurs de blues et west coast swing sont vraiment très amicaux et c’est un des rares endroits où j’ai pu observer de nombreux danseurs dans des rôles non-traditionnels (c’est-à-dire où la femme n’est pas follower et l’homme, leader…).