Retour à Valencia (2/2) : faire le plein de soleil

Je nous vois reprendre du poil de la bête. Ryan et moi sommes partis en vacances en Espagne un peu vannés, mais je crois qu’on voit bien l’évolution sur nos photos de vacances : nos traits sont plus détendus, on sourit plus. Il faut dire qu’on s’est probablement offert un des meilleurs massages de tous les temps, de quoi libérer toutes les tensions accumulées cette année…. Après la touristique Barcelone, l’ambiance à Valencia me paraît beaucoup plus douce, loin de la foule !

Air – Le soleil est près de moi (qui a tourné en boucle pendant un cours de danse)

Premier stop, le Bluebell Coffee. J’en avais fait mon QG pendant mon premier séjour à Valencia et je me rappelais encore des pancakes à la farine de riz et au matcha, les deuxièmes meilleurs pancakes au monde (après ceux de PicNic).

Coup de bol, notre location se trouve juste à-côté du marché central. Bien entendu, nous avons repéré les fromages à ramener en Suède…

On s’arrête pour manger une glace chez un glacier découvert un peu par hasard. On y retournera une seconde fois avant la fin de notre séjour, parce que j’avais envie de regoûter à leur chantilly au chocolat !

Une architecture complètement différente de Barcelone ! Mon imagination est un peu plus vive à Valencia, peut-être parce que je trouve le style un peu moins sombre et inquiétant.

Une oeuvre assez rigolote, sorte de broderie géante sur une grille métallique.
Il y a deux ans, j’avais très envie de visiter Port Saplaya, un peu au nord de Valencia, mais c’était un peu loin. J’ai décidé de retenter le coup cette année, mais nous n’avons jamais pu prendre le bus. Il faut dire que l’arrêt de bus était unique en son genre… Oui, sur la photo, Ryan se trouve devant un arrêt de bus (on voit la grille des horaires après tout…).
Tant pis, à la place Port Saplaya, on va se promener aux Jardins del Real Vivers, observer les paons et tester les installations sportives par trente-cinq degrés celsius. Et on décide tout de même d’aller à la plage (juste un peu plus proche).

Des arbres originaux, des fleurs colorées, et l’impression d’être un peu seuls au monde parce que personne n’ose s’aventurer dehors en plein soleil de milieu d’après-midi.

Ryan se prend pour un if.
« Et ici, une allée avec plein de conifères, qu’on appellera l’allée avec plein de… » bref.
La plage ! Alors que nous passions devant ce magnifique crocodile, le sculpteur (endormi) a émis un ronflement extrêmement bruyant. Je n’ai absolument pas sursauté de peur.

Je me demande pourquoi cette installation m’a impressionnée et je pense que la réponse vient qu’on ne voit pas autant de couleurs vives à Stockholm (ou alors juste le rouge rouille des maisons traditionnelles). Appréciant les couleurs et les impressions qu’elles laissent sur nous, j’apprécie pouvoir me poser à côté d’un aplat de couleur franche de temps en temps. Un bleu frais, un jaune énergisant,…

On fait une pause à la Mas Bonita Patacoma, un restaurant que j’avais également visité lors de mon premier séjour (entre nous, j’avais juste envie de faire découvrir à Ryan ce que j’avais préféré de Valencia). Comme la première fois, je m’extasie devant l’incroyable rayon de gâteaux, mais nous n’en commandons pas. Je pense qu’ils sont trop beaux, ou trop gros pour subir les conséquences d’un trop-plein de sucre dans l’organisme. Les options salées restent excellentes !

Les pieds dans l’eau, les sandales à la main, j’ai l’impression de vivre le cliché des vacances au soleil. Je fais ma Suédoise un peu snob et trouve que l’eau est trop chaude…
Néanmoins, cela fait du bien d’avoir « trop chaud », surtout quand on sait que ce n’est que pour quelques jours. Ryan et moi avons apprécié la chaleur écrasante et chaque goutte de transpiration, sans jamais se plaindre, juste parce que l’été suédois peut être assez frais !

Le Micalet est un de mes monuments préférés dans la ville. La montée est sportive, mais la vue est vraiment belle !

Au loin, on peut apercevoir la très belle Cité des Arts et des Sciences.
J’aime beaucoup cette photo de Ryan, très « pub pour des lunettes de soleil ».
Une charmante terrasse colorée au milieu des teintes de beige.

On se met à table et on ajoute encore plus de couleurs à notre dîner.
Un restaurant mexicain avec plein d’allusions sexuelles : je crois que ça fait partie de l’expérience…

Assiettes colorées, et fromage fondu : on se régale ! Je vous épargne la photo de Ryan en train de lutter avec les fils de fromages pendus à sa bouche…

L’intérieur de la Tía Juana a l’air vraiment chouette !
Pour le dessert, une glace chez La Romana (vous savez, pour le round numéro deux de chantilly au chocolat…).

On suit les petites touches de rouges dans les rues de Valencia, et en passant devant le bouton « reset » lors de notre dernière soirée en Espagne, je me dis que le timing est bon. Faire le plein de chaleur, de nuits d’été, de couleurs pour se ressourcer et repartir du bon pied. J’ai presque hâte d’être de retour à Stockholm et de replonger gaiement dans nos projets !

Retour à Barcelone, quelques heures avant de prendre notre avion pour Stockholm, posés dans un café brésilien. Nous voilà avec nos grands sourires et prêts pour de nouvelles aventures.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :