Entre le 25 avril et le 30 avril, il y a eu une fête d’adieu pour Rita, la directrice d’Oldenborg, un géant study break organisé par Alex et moi-même, un touchant concert d’a cappella par les Claremont Shades pour voir Isaiah chanter sur les marches en face de Frary (la cafétéria), un superbe colloque en français intitulé Viral Culture sur l’interaction entre les biotechnologies et l’art avec François-Joseph Lapointe, une fête au FLRC pour rencontrer les alumni (anciens étudiants de Pomona), une exposition d’art par les séniors de Pomona avec des performances des talentueuses Sarah et Kirsten, un inoubliable concert de jazz par l’orchestre de Pomona dans lequel Isaac joue du trombone et avec un invité incroyable (Katisse Buckingham), une sortie à Pasadena pour aller danser le blues, un festival de Rockabilly sous le soleil, un spectacle de danse à Big Bridges par CCBDC (le club de danse ballroom), une formidable soirée de West Coast Swing à CLU (California Lutheran University), un magnifique spectacle de danse pour aller voir les performances de Grete, Sarah et Emma, un fascinant concert de musique et danse balinaise par le Gamelan Ensemble de Pomona College dans lequel joue Isaiah.

Raveena – Sweet Time

DSCF4579
Le bâtiment dédié à l’art, juste derrière Oldenborg. Très récent, cet endroit est architecturalement superbe et fait très pro. Les étudiants présentaient leurs oeuvres réalisées pour leurs projets de fin d’année.

Je ne présenterai pas tout maintenant, surtout que je n’ai pas de photos de tous les événements. Mais depuis cet Alumni Weekend riche en événements, j’ai l’impression de vivre dans un générique de fin de film où défile les gens, les images et les souvenirs de ces deux dernières années sur fond de musique soul, nostalgique, tendre et heureux à la fois. L’Alumni Weekend est volontairement riche en événements pour les anciens étudiants, afin de favoriser les dons qui font fonctionner Pomona College. Pomona revêt alors le costume du college parfait et cliché qui donne envie d’être étudiant ici. Quand on est capable de prendre de la distance, on ne se laisse pas avoir, mais on profite de ces opportunités de s’en mettre plein les yeux et les oreilles sur le campus avec autant de plaisir !

DSCF4593
Sara et José dans l’exposition de Sara.
DSCF4595
Devant une exposition de vêtements réalisés par Devon Horn. Les combinaisons sont très belles, surtout quand on les voit portées !
DSCF4599
Strange Light, Separate Land de Michelle Qin.
DSCF4603
C’est une magnifique journée pour réaliser une carte postale idyllique de Pomona : depuis les balcons de l’Art Studio on aperçoit les montagnes et un match de baseball sur fond de musique douce et joyeuse.
DSCF4602
Mountains on Top of Flags par Clark Hollenberg.
DSCF4607
Qu’est-ce que le troisième espace ?
DSCF4613
The Translucent Enlightenment/Honey, Locust, Waiting Room par Chris Harding. On entre dans une pièce toute jaune avec des objets suspendus ou pas sur fond de notes de piano qui résonnent de temps à autre.
DSCF4614
Malheureusement, je n’utilise pas Snapchat donc je n’ai pas pu interagir avec l’oeuvre.

Ci-dessus sont deux oeuvres de l’étudiante de Jessica Wang pour son exposition View. Elle reconstruit dans ses tableaux ses cauchemars et j’y ai retrouvé beaucoup d’images qui me parlent ou me sont familières. Cependant, alors qu’elle y voit des cauchemars, j’y vois au contraire des thèmes certes fantastiques, mais aussi très attirants.

DSCF4621
Longue chevelure rousse sur silhouette menue : voilà Kirsten dans son exposition Points of Contact.
DSCF4619
Des nus, toujours le même modèle et même motif répété depuis plusieurs années et pourtant avec une expression différente à chaque fois. La démarche est intéressante surtout qu’en me baladant avec José, on s’est rendus compte que ce n’était pas les mêmes tableaux qui nous touchaient.
DSCF4625
Tout est toujours plus chouette quand l’artiste est présente.
DSCF4627
Vers 18 heures, Sara présente une performance de danse accompagnée de deux autres danseuses et mettant en scène trois de ses oeuvres. La relation au corps et la manière d’expérimenter le monde avec celui-ci est un thème récurrent dans l’oeuvre de Sara et qui me touche beaucoup. Kirsten a pris le relais pour interpréter une performance de mime que j’avais déjà vue le semestre dernier. Egalement très talentueuse, c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai vu son numéro une nouvelle fois.
DSCF4632
Le samedi, je m’aventurai sur un campus sur lequel je ne mets généralement jamais les pieds. Il s’agit de Pitzer College qui se trouve à l’opposé de Pomona College. J’y suis allée avec José et Callie pour déjeuner sur l’herbe en écoutant les différents groupes invités pour le Rockabilly Festival.

Quelques temps plus tard, José est reparti, Alex est venue et repartie, Ariane est arrivée, suivie de Kathryn, Isaac et sa copine Cynthia. Pendant les quelques heures passées dans l’herbe, j’ai dansé avec Callie, écrit un article pour l’Astroniste et attrapé un gros coup de soleil malgré la crème solaire (juste sur l’avant-bras droit et sur l’épaule droite, ce qui fait un peu l’effet d’avoir été traitée par Frankenstein par ailleurs). Allongée dans l’herbe, les nuages à travers les verres polarisés de mes lunettes de soleil font de drôles de volutes volant au vent. Je ne me rappelle pas la dernière fois que j’ai passé à observer les nuages, mais ça fait du bien…

DSCF4646
Et bien sûr, la joyeuse photo de groupe avec Kathryn, Callie, Ariane et Cynthia et Isaac qui se cachent dans le fond.