Avant-dernier post sur Boston ! Aujourd’hui, nous repartons à la découverte de la ville avec le Freedom Trail, circuit touristique qui permet de découvrir seize célèbres monuments de Boston sur le thème de la révolution américaine.

En musique avec Justin Hurtwitz : un petit clin d’oeil au californien La La Land alors qu’on se trouve à l’opposé du pays !

DSCF9612
On se met tout de suite dans l’ambiance. Plusieurs guides déguisés proposent des visites commentées des monuments qui se trouvent tout au long du parcours.
DSCF9613
Boston Common, le plus vieux jardin public de la ville ! Tellement agréable sous ce magnifique soleil…

C’est parti pour quatre kilomètres de marche à suivre la ligne rouge permettant de découvrir l’histoire de la ville ! Avec un soleil au beau fixe, j’étais mieux préparée à la chaleur qu’à Seattle et j’en ai vraiment bien profité. J’aime la chaleur sèche de la Californie, car je la trouve très supportable ; en revanche, celle plus humide de Boston persiste jusque tard dans la soirée, ce qui donne l’impression d’être déjà en été…

DSCF9618
On respire en plein coeur de Boston : les gratte-ciel nous rappellent que nous sommes en ville !
DSCF9623
Pour le Chemin de la Liberté, suivez la ligne rouge ! Le manque de patrimoine historique se fait sentir aux Etats-Unis, du moins, je l’ai particulièrement remarqué, alors cette promenade s’est avérée particulièrement enthousiasmante.
DSCF9622
Premier stop : Massachusetts State House avec son grand dôme bling-bling. Joaquin se sent l’âme d’un sénateur.

Boston est pleine de surprises : elle n’est pas construite comme une ville américaine et elle ressemble à un grand patchwork de tradition et de modernité. On dirait qu’elle a voulu se développer comme n’importe quelle autre ville tout en étant tellement attachée à son passé qu’elle a cherché à en préserver les reliques à tout prix. En conséquence, on a l’impression d’être dans un musée de plein air…

DSCF9631
Les rues de Boston donnent l’impression d’un collage d’images qu’on aurait un peu piqué au hasard dans des magazines différents.
DSCF9632
La façade me rappelle un peu le Palais des Doges à Venise, le caractère gothique en moins.
DSCF9635
Nous sommes entrés dans quelques églises, mais je dois avouer que nous avons été un peu déçus. Nous les avons trouvé un peu quelconques. Surtout, elles sont dotées de ces espèces de box de chaque côté de l’allée principale et portent le nom des familles auxquelles elles étaient destinées : c’est une manière d’entrevoir la religion qui me laisse totalement indifférente.
DSCF9639
L’ancienne mairie avec encore un petit air d’Italie… Elle est a été transformée en école et abrite aujourd’hui des bureaux et un restaurant-grill (c’est d’ailleurs bizarre de sentir le steak grillé en entrant dans le hall !)

Entre deux gratte-ciel, on visite un très vieux cimetière pittoresque, ou on tombe sur une petite église dont les briques rouges tranchent avec les parois de verre qui l’entourent. En fait, on se croirait un peu dans Californium (j’en avais déjà parlé ici), bien qu’étant de l’autre côté du continent. Rien ne semble logique et ce tissu urbain irrégulier ressemble à une déformation spatio-temporelle.

DSCF9644
Une statue commémorant le 150e anniversaire de la Grande Famine Irlandaise.
DSCF9650
Un petit tour sur le marché ?

J’attendais beaucoup du Quincy Market, ayant été complètement charmée par le Pike Place de Seattle. Le décor du marché est plutôt chouette, mais l’ambiance l’est un peu moins. Dans ce marché, ce qui étonne vient de l’absence de vendeurs de produits non transformés. On ne trouve que des traiteurs ou de petits restaurants ! Bizarrement, ça enlève une grande partie du charme à l’endroit.

DSCF9665
Petit panorama sur le port de plaisance : avec le vent, on irait bien faire un tour de voile !
DSCF9666
Un square qui m’a donné l’impression d’être dans le film Mary Poppins. Une fois que cette pensée m’a traversé l’esprit, tout Boston s’est transformé en décor pour ce film…

Je ne dévoilerai pas l’intégralité du Freedom Trail, mais il est possible de trouver plus d’information par ici. Il faut retenir que c’est une promenade plaisante (surtout s’il fait beau) qui permet de visiter une grande partie de la ville à pied. Elle donne un réel aperçu de l’atmosphère résolument éclectique qui y règne, celle qui donne l’impression d’une ville qui swingue…