Mercredi 3 Mai, dernier jour de cours à Pomona College. C’est encore difficile d’avoir du recul sur ces dernières semaines plutôt intenses alors cet article présente les petits moments forts du semestre « en vrac ». Dans cette bulle microcosmique que représentent les colleges de Claremont, les ressources sont infinies : pour une personne curieuse et avide d’expérience, c’est à la fois un paradis et un vrai calvaire (« il n’y a pas assez d’heures dans une journée ! »).

Cette chanson m’a accompagnée tout le mois d’Avril…

DSCF8331
Les résidents de langue française (Maÿlis, Louis et moi) nous sommes associés pour organiser une petite soirée dédiée au film d’animation français. Six heures de grand cinéma pour présenter trois petits bijoux : Le Chat du Rabbin, La Planète Sauvage et Renaissance. A voir absolument si ce n’est pas encore fait ! Entre deux films, on regarde des conférences TED sur la procrastination…

Conférences sur l’humour français, la Shoah, présentations de films (dont une soirée merveilleuse où l’on a regardé Harry Potter à l’Ecole des Sorciers en français en mangeant des dragées surprises de Bertie Crochue), soirées avec jeux de société : les événements battent leur plein ! J’ai également eu de très intéressantes conversations avec des étudiants pour étoffer un peu la programmation, notamment en l’ouvrant un peu plus aux cultures francophones. L’année prochaine sera probablement très riche en nouveautés.

Les activités à Oldenborg battent leur plein ! Nous venons d’avoir le dernier déjeuner aux tables de langues à Oldenborg, mais Avril a aussi été le mois de la répartition des chambres pour l’année prochaine. Chaque étudiant intéressé a déposé sa candidature (une lettre de recommandation et un essai de motivation), puis nous avons tout lu avant d’adresser à chacun un numéro. Lors d’un après-midi appelé « room draw », chaque étudiant vient avec son numéro et nous les appelons un à un : si vous êtes les premiers sur la liste, c’est bon ; sinon, il y a un peu plus de suspense…

N.B. : la photo de couverture vient également d’une soirée karaoké internationale organisée à Oldenborg.

French table with Alva and Livi, Closing Lunch S17
Petit aperçu des tables françaises dans le dining hall d’Oldenborg. On me voit en arrière-plan en pleine conversation avec Hannah. Interdiction de parler anglais, français obligatoire ! (P.S. : la photo n’est pas de moi, mais du photographe d’Oldenborg !)
WP_20170320_18_09_50_Pro
Petite pause sportive avec leçon de vie ! J’ai pris cette photo en face des terrains de squash…
DSCF9043
Le soir, on vient se réchauffer autour du feu au théâtre grec.

Avril a été aussi le mois des concerts ! J’ai vu les groupes de chant A Cappella de Claremont en concert au café le Motley, Joaquin et son groupe dont j’ai oublié le nom (mais dont je me rappelle la reprise de Me gustas tu de Manu Chao), le vibrant Elijah de Felix Mendelssohn par l’orchestre et la chorale de Pomona College accompagné par le baryton Nmon Ford (qui a aussi chanté avec l’ONPL !),… Bref ! En avant la musique, et j’aimerais que cela ne s’arrête jamais.

WP_20170415_12_12_25_Pro.jpg
Joyeuses Pâques avec un lapin dont je n’ai fait qu’une bouchée (ou trois, vu que j’étais avec Tatiana et Maÿlis)

« Avril, ne te découvre pas d’un fil » ne fonctionne pas en Californie ou alors, on s’enrhume à cause de la climatisation trop forte : j’avais presque oublié le choc thermique lorsque l’on sort ou entre dans un bâtiment… Le week-end, on profite quand même du campus pour aller se promener parmi tous les espaces verts dont les plantes sont actuellement en fleurs et pour aller prendre des photos.

DSCF9093
La photo « présidentielle » pour se mettre un peu dans le thème de l’actualité ! Bien plus joyeuse que ce qu’il se passe en ce moment…
DSCF9072
Cette photo a été prise au planétarium. J’ai eu le droit à une séance presque privée organisée par Victor ! En parlant d’étoiles et d’astronomie, je dois signaler que je fais désormais partie du club de philosophie des sciences ! Les sujets sont variés, de la linguistique à l’actualité astronomique et cet été, nous devons lire la République de Platon… Nous nous retrouvons au Motley et c’est parti pour une heure et demi de discussions, de tergiversations et de digressions autour d’un thé fumant. Par ailleurs, le titre de cet article vient d’un exemple utilisé lors de notre discussion sur un épisode de Star Trek (« Darmok ») où l’on découvre le peuple tamarien qui ne s’exprime qu’en métaphores.

Pomona a organisé une soirée appelée « Spring Formal », sorte de soirée chic dans le restaurant le plus cher du village, Walter’s. Au final, ce n’était pas vraiment extraordinaire avec un choix de nourriture et de boissons un petit peu limité (« vous mélangez vraiment deux vins ensemble ? ») et cette horrible musique de boite de nuit américaine qui ne donne pas toujours envie de danser. Néanmoins, on a pu jouer les coquettes et porter une jolie robe (ou élégante combinaison pour Maÿlis).

Un peu plus tôt avant cette soirée dans le village, Maÿlis et moi étions sur les sommets de Claremont au Wilderness Park que j’avais déjà visité le semestre dernier avec Jérémy. La Californie n’est actuellement plus en état d’alerte « sécheresse » et cela se voit ! Les montagnes sont bien plus vertes ! Au début de notre promenade, nous avons cru que nous allions fondre au soleil, puis le vent s’est levé : un vent frais et fait d’air pur, de ceux qu’on ressent parfois au bord d’une rivière. D’habitude, le vent ici est plutôt sec, sent la poussière et le sable…

WP_20170414_11_52_32_Pro
Pour finir, une photo d’une petite oeuvre d’art trouvée sur une marche d’escalier à Pomona.