Avec le nouveau semestre, les Study Breaks font aussi leur grand retour ! Nouvelle opération crêpes avec les étudiants dans le cadre de la Chandeleur. Mais hors de question de faire sauter les crêpes à la poêle : la crêpière électrique laisse plus d’espace dans ma cuisine et c’est tout aussi hilarant ! En avant toute, et en musique !

Les crêpes sont prêtes, du moins, la pâte et la crêpière patientent gentiment, le temps que les étudiants arrivent. La soirée ne commence pas tout de suite, alors j’en profite pour aller faire un tour dans le salon chinois, un étage plus bas.

sb4
Nihao, Ting !

Le lounge est décoré d’une multitude de petits papiers comportant chacun une devinette. Le but du jeu est de répondre aux devinettes pour gagner des petits prix gourmands. La question présentée dans la photo en haut à gauche me turlupine toujours…

Pour alimenter les cerveaux en fusion, Ting a préparé des « mochis bouillis » : en réalité, je ne me souviens pas du nom, c’est juste que cela me rappelle cette friandise japonaise, la seule différence étant que la pâte de riz fourrée aux haricots rouges est plongée dans l’eau bouillante.

sb18
Mais nous revoilà un étage plus haut, dans ma cuisine. Louis pose à côté de mon frigo décoré de cartes postales et de photographies. « Tu veux de l’aide ? » « Oh bah non, maintenant, on ne doit plus que regarder nos étudiants se démener avec la crêpière. Pop-corn ? »

Encore des crêpes ? Les étudiants en demandent et en redemandent ! C’est la recette française qui marche le mieux ici. En avril, I-Place, l’organisme qui s’occupent des activités en lien avec l’international organise un festival et il y aura un stand francophone. Les responsables d’I-Place ont bien précisé qu’on pouvait faire ce qu’on voul… « mais n’oubliez pas les crêpes, hein ! ».

Maÿlis arrive avec un ami de ses parents qui vient du Texas et voudrait lui faire goûter une crêpe. « Est-ce que je peux prendre une crêpe dans cette assiette ? » Que nenni ! Allez, Maÿlis, aux fourneaux ! Au final, sa crêpe est plutôt réussie, non ?

La petite touche sympathique de la soirée, c’est que les étudiants de Scripps et CMC étaient également invités par le biais de Maÿlis et Louis. Les collaborations entre Oldenborg et les autres colleges n’ont pas toujours été évidentes et nous avons la chance de bien nous entendre, donc de pouvoir faire certaines de nos activités culturelles ensemble.

On voit des têtes familières, on en découvre de nouvelles, et le tout s’harmonise dans une ambiance bon enfant.

Martin, après avoir rendu visite aux lounges espagnol et chinois, vient également s’essayer à l’épreuve de la crêpe. Et toujours avec le « sourire ».

sb22
J’ai appris ce soir-là ce que signifiait « photobombing » ou quelque chose du genre, grâce à Brittany. Vous vous apprêtez à prendre une photo, puis une personne décide de faire une horrible grimace à la dernière seconde, si possible au premier plan. Well done, Brittany.

Sur les canapés, ça joue avec le scotch bleu. Je jure que je n’avais pourtant que du cidre sans alcool comme boisson à proposer.

Pour finir cet article, je tenais à exposer le chef-d’œuvre de Louis : preuve que, même si je taquine mes étudiants américains sur leurs exploits en cuisine française, la nationalité ne fait pas le cordon bleu !