Un « apéritif dînatoire » (à la française s’il vous plaît) avec une touche estonienne et Bebo Valdés, parce que Grete avait envie de danser.

Dernière soirée avant de voir le campus se vider complètement pour un mois de congé. Nous sommes vendredi soir et il pleut comme à Nantes : une soirée parfaite pour un dîner bien au chaud et pour un visionnage de film.

dscf5439
Apéritif complètement végétarien arrosé de Pouilly Fumé (que j’étais heureuse de trouver à Trader Joe’s).

Nous avons l’occasion de voir des têtes que nous ne voyons pas souvent : Louis et Tatiana, youpi ! Maÿlis et moi avions également invité chacune un Victor, mais ils nous ont rejoint un peu plus tard pour le film, donc ils n’apparaissent pas sur les photos…

Il me restait un bocal de sauce tomate et du fromage râpé : avec de la pâte feuilletée, je décide donc d’en faire des petits roulés à passer au four. « Voilà les escargots sont prêts ! ». J’oubliais que les non-français de la soirée prendraient ma phrase trop au sérieux : « on va vraiment manger de vrais escargots ? » Ah, ces clichés, tout de suite (ne regardez pas la photo au-dessus du texte).

dscf5473
Petits colis reçu par mes parents et ma soeur. A gauche, voilà le Kama estonien, préparé par la cousine de Grete ! « Je souhaite que ton expérience avec le kama soit plus positive que la mienne », m’écrit Andréa. C’est parti pour une nouvelle expérience ! Je réunis tous les ingrédients listés par Grete et nous commençons à préparer le dessert.
dscf5455
Ariane vient mettre la main à la patte, en préparant la crème fouettée : « pour digérer », ajoute-t-elle.
dscf5461
On retrouve mes deux cuisinières favorites : Ariane qui s’active dans le fond et Grete qui tente d’extirper le mascarpone de sa boîte.

« Il faut du mascarpone, de la crème fouettée, du sucre, de la vanille, le kama et des fruits de la forêt. »

« Grete, en français, on appelle ça des fruits rouges. »

dscf5470
Est-ce que cela fait partie de la recette ? Ariane est médusée.

Alors, le kama ? En réalité, j’en avais déjà goûté au début du semestre lorsque Grete a ramené du chocolat estonien : je n’ai fait le rapprochement qu’en mangeant le dessert. La texture est vraiment chouette et ça apporte un petit goût de céréales grillées à la crème. Je conviens que c’est particulier, mais moi j’ai bien aimé !

dscf5480
Avec les « fruits de la forêt » : fraises, myrtilles et framboises (ces dernières, pour le plus grand plaisir de Maÿlis).

Parmi les autres surprises dans le colis estonien d’Andréa, il y avait cette liqueur appelée « Vieux Tallinn ». Chacun essaie d’en deviner la composition : « vanille », « rhum », « sirop pour la toux ». D’après Wikipedia, il s’avère qu’il s’agit bien d’une liqueur à base de rhum et agrémentée d’épices (vanille, cannelle). Notez que mélangée à la crème fouettée, au mascarpone et au kama, c’est pas mal du tout.

dscf5485
Une Ariane pensive…C’est peut-être à ce moment-là qu’elle s’est dit qu’on pourrait ajouter de la liqueur au dessert pour ajouter une petite note de fantaisie, qui sait ?

Victor et Victor nous rejoignent et la soirée se poursuit tranquillement autour d’un film comique et léger, The Duff, pas inoubliable, dans le genre « lycée américain très cliché », mais qu’on adore regarder de temps en temps. Un dernier câlin de groupe, une dernière tasse de thé aux amandes  et on repart tous de son côté : à l’année prochaine !

C’est sans compter Ariane et Grete qui reviennent joyeusement jouer les prolongations le lendemain matin avant de filer à l’aéroport pour prendre le petit-déjeuner avant de partir et remplir mon frigo avec de la crème fraîche, des mochis et des framboises (« ne dis rien à Maÿlis ! »). « Ton appartement ressemble à une fête », me dit Grete. J’ai plutôt envie de lui répondre qu’avec toutes les miettes de pain et de pâte feuilletée, il ressemble à une fête terminée qui demande un peu de ménage. « C’est le paradis des pigeons », répond Ariane, passionnée par ces petites bestioles. Je crois que je vais passer l’aspirateur tout à l’heure.