C’est vraiment la période parfaite pour écouter du vieux jazz et des chansons mièvres… Même si c’est étrange d’écouter « Let it snow » sous le soleil et la chaleur.

Bon. Il faut croire que je prends enfin mes marques et mon entourage doit déjà tressaillir à la vue de la photographie à la une de cet article. Oui, j’ai recommencé à faire des pompons en papier de soie, des guirlandes de fanions et des origamis en forme de papillon.

dscf5283
Martin est entré dans mon appartement, a vu mon mur et m’a dit que j’étais la française la plus française qu’il ait jamais rencontrée. « A ta manière de t’habiller, tu es en histoire de l’art, tout le temps en train de créer quelque chose, tu es snob (je tiens à préciser que c’est parce que nos goûts culturels diffèrent énormément), tu déprimes devant le rayonnage des vins et des fromages à Trader Joe’s et, OH!, tu as travaillé dans une fromagerie MOUHAHAHAHAHA !! » Dans ces moments-là, je lève les yeux au ciel et confirme mon statut de « snob ».

Entre nous, c’est une des choses qui me manquent le plus ici : créer et occuper mes petites mains avec du papier, du tissu, ou autre chose que je n’ai pas découvert mais qui contient un fort potentiel artistique. Lorsque j’ai commandé mes petites fournitures, c’était  le signe que je commençais enfin à prendre mes marques ici, à me sentir chez moi.

Coller un pompon fait-main sur un mur, cela semble anodin, mais pour moi, c’est comme si je créais de petits univers, des lieux qui me ressemblent un peu plus et dans lesquels je me sens bien.

dscf5287
Notre bureau prend des airs de fêtes avec ces sucres d’orge offerts par Tammi.

Au Laos, où je vais passer les vacances d’hiver, on ne fête apparemment pas Noël. Je ne dirais pas que je m’en fiche, mais si je rate Noël une année, je pense que je m’en remettrai. Pour moi, c’est surtout une excuse pour passer du temps avec ma famille autour d’un bon repas, mettre une jolie robe, créer en prenant soin de la décoration et de la cuisine. Et j’adore faire des cadeaux ! Comment ça, je fais ça toute l’année ?

D’après moi, chacun crée son propre esprit de Noël, et cette année, nous avons redoublé d’inventivité ! Ariane, Grete et moi avons décidé d’organiser un dîner dans mon appartement, le 10 décembre… Et croyez-le ou non, c’est aussi bien qu’un réveillon le 24 au soir !

De plus, nous vivons à Oldenborg où toutes les traditions se mélangent : j’ai donc fêté la Saint Nicolas grâce à Martin qui nous a demandé de déposer une chaussure dans notre bureau. Certaines filles ont décidé d’y placer une énorme botte ou cuissarde en espérant recevoir plus de friandises…

dscf5282
Ma bottine remplie de douceurs et de sucre ! Merci Martin, euh, d’avoir donné la clé du bureau à saint Nicolas pour qu’il puisse y déposer ses friandises.
dscf5359
Un petit cadeau de Mélanie : des paper-cuts chinois, délicats ouvrages de papier qui sont venus décorer ma fenêtre.
dscf5353
Une dernière photographie avec un papillon, une simple bougie à laquelle j’ai rajouté un peu de fantaisie, et un bouchon d’Asti. Voilà un petit aperçu de notre dîner de Noël dont je vous parlerai dans un prochain article.