Lundi 17 Octobre, en fin d’après-midi, quelque part entre Grand Canyon et Claremont, toujours en Arizona.

Dernière journée à Grand Canyon: on enchaîne randonnée et retour à Claremont. Nous nous sommes levés à 6h30, réveillés par un corbeau ponctuel, qui était également présent la veille à la même heure. Drôle de réveil-matin, mais c’est toujours mieux que l’affreuse sonnerie d’Angela façon « réveil Casio ».

thumb_dscf3887_1024
Dernier matin à Grand Canyon : on commence à devenir des pros avec notre pain grillé sur le feu de camp, miam.

Parmi les autres surprises de ce matin-là, en retournant vers nos tentes après un tour aux sanitaires, j’entends Sabrina crier mon nom. Je sors de ma rêverie, un peu interrogatrice jusqu’au moment où en face de moi…

…Un troupeau de biches et de faons ! Tout une équipe a traversé notre camp, la route, avant de rejoindre la prairie un peu plus loin. Les animaux n’étaient pas du tout farouches, puisque j’ai même eu le temps d’aller chercher mon appareil photo et de mitrailler tant bien que mal (ça rend un peu fébrile ce genre d’événement !).

Remis de nos émotions, nous re-voilà dans la voiture, direction le Bright Angel Trailhead. Différent du chemin emprunté la veille, il est plus « intime ». C’est difficile à expliquer. Autant le South Kaibab Trailhead propose les vues panoramiques les plus belles, autant avec le Bright Angel Trailhead, on s’intéresse plus aux petits détails qui ponctuent notre parcours : un tunnel, une grotte, les nuances de couleurs sur le chemin, la végétation. L’endroit est un peu plus fermé, mais les diffférents points de vue restent malgré tout sublimes !

thumb_dscf3943_1024
Le couple d’aventuriers, once again : c’est qu’on s’y croirait presque !

Sur le chemin, on nous rappelle encore une fois que nous risquons de mourir dans d’atroces conditions à cause de la chaleur. L’avertissement se présente sous la forme d’un panneau sur lequel on aperçoit un homme torse-nu, le dos tout rouge, en train de vomir. Je ne l’ai pas pris en photo, mais je vous laisse imaginer. En réalité, nous n’étions quasiment jamais au soleil, et nous avons même dû nous couvrir un peu, ce qui n’était absolument pas  désagréable.

thumb_dscf3958_1024
Le vert et l’orange, mon nouvel assortiment préféré.

Lors du déjeuner, deux écureuils ont tenté de nous chaparder de la nourriture. Ils faisaient des boucles autour de nous : peut-être une feinte ? Là encore, il faut les faire fuir, car ils mordent facilement.

Nous avons joué à un jeu que j’aime beaucoup : associer les gens avec des animaux selon leur personnalité. Autrement dit, nous avons essayé de trouver l’animal totem de chacun. Si vous subvenez à vos besoins en volant la nourriture des autres, êtes agressif, mais fuyez au premier semblant de danger, alors votre animal totem est l’écureuil. Juste pour information.

thumb_dscf3981_1024
Une « petite » percée dans le paysage.

Au final, nous avons parcouru la même distance que la veille même si nous avions moins de temps. Moins d’arrêts « photo » peut-être ? Que nenni.

thumb_dscf3990_1024
Petite pause durant la remontée : je m’amuse avec mon appareil photo.
thumb_dscf3984_1024
Les origines chinoises de Jérémy
thumb_dscf3993_1024
Bright Angel Trailhead ou Stairway to Heaven ou encore (celui que j’avais en tête) « I’ll build a stairway to paradise ».
thumb_dscf3986_1024
Une forêt tout en bas de Grand Canyon. Pour une prochaine visite peut-être ?

Sur le chemin du retour, on tombe sur un poste d’inspection à la frontière entre l’Arizona et la Californie. Une dame nous a demandé « d’où venez-vous ? » et nous avons répondu « Grand Canyon ». Nous sentions à peu près la même odeur que les mules du Grand Canyon et du feu de bois, donc je pense que cela a appuyé notre réponse. L’interrogatoire le plus court de notre vie !