Claremont Hills Wilderness Park, ce n’était pas ma première randonnée. Avec les autres résidents de langue, nous nous sommes rendus à une demi-heure de Claremont à Eaton Fall Canyon. L’objectif, vous l’aurez compris, c’était d’aller voir une cascade.

 Déjà, il faut signaler une bonne chose : nous avions réservé une voiture le bon jour à la bonne heure. La dernière réservation que nous avons faite pour aller à la plage, nous nous sommes trompés dans les horaires. 12 PM et 12 AM, c’est presque la même chose, avec « juste » douze heures de décalage.

dscf3104
Joaquin, Ting, Martin & Tatiana. Equipe aussi colorée que cosmopolite.

Le début de la randonnée était assez éprouvant en termes de température. Nous sommes partis juste après le brunch, donc au meilleur moment pour éviter la foule, mais pas le soleil. En plein cagnard, nous avons croisé des gens portant leurs chiens assoiffés sur les épaules. Bien entendu, aucun de nous ne s’est dit que nous allions peut-être avoir un problème une fois arrivés à la cascade, comme par exemple, pas de cascade.

Néanmoins, au bout d’un moment, on passe sous un pont, on voit un filet d’eau et on entre dans une zone plus ombragée. C’est le moment où je commence à m’amuser un peu plus en sautant de rochers en rochers dans le lit d’une rivière asséchée. Mais on n’entend toujours pas le son de l’eau.

dscf3144
Et voilà notre « oasis » tant recherchée…

A vrai dire, lorsque nous avons cherché sur Internet un lieu où se promener, nous voulions voir quelque chose d’un peu plus spectaculaire.

 Cependant, personne ne se départ de sa bonne humeur : on regarde des vidéos de lapins et de chèvres en mangeant des bananes. Bref, je crois qu’on profite du week-end pour décompresser un peu. Comme hier soir, par exemple, le Centre des Ressources en Langues Etrangères possède une Wii que nous pouvons emprunter (on appelle cela du matériel pédagogique…). Tir à l’arc, escrime, canoë et Mario Kart…