Recalculating… Rerouting…

2020 : prendre l’itinéraire le plus rapide ou l’itinéraire touristique ? Nous ne sommes que le 5 janvier, et j’ai l’impression que cela fait déjà plusieurs mois que cette nouvelle décennie a démarré. Pourtant, 2019 a été forte en émotions alors que j’avais déclaré de manière très solennelle à la fin de l’année 2018, quand je m’étais enfin installée dans mon appartement et que j’avais enfin un travail fixe, que j’en avais déjà beaucoup vu et que j’étais désormais prête à rester hors de ma zone de confort. Je ne croyais pas si bien dire… Je ne peux pas dire que c’était une mauvaise année. C’était juste une année avec des hauts très hauts, tellement hauts, et des bas très bas, tellement bas, que j’ai vécu plusieurs années en une. 2020 continue sur cette lancée, avec son lot de joies, de nouvelles expériences et de déconvenues dans un pack « tout-en-un ». Poursuivons donc l’itinéraire touristique, avec quelques photos des festivités de cet hiver !

DSCF9657
Les pauses complètement improvisées. Je me rappelle qu’on était dans un état de stress, puis entre deux tâches, on s’est dit qu’on allait quand même prendre le temps de s’arrêter, quitte à arriver en retard au prochain rendez-vous. Aucun regret.
DSCF9658
A Tours, on fait des descentes en rappel sur la façade de la mairie. Dans le cadre du marché de Noël, le père Noël et ses lutins seraient descendus de la mairie…

Le 1er janvier 2019, j’étais sur la côte Ouest… des Etats-Unis. Rentrée en France depuis seulement quelques mois et déjà repartie ? Bien qu’étant de nouveau fixée à Nantes, le voyage fait encore partie de ma vie et m’a énormément apporté cette année. L’Espagne et l’Estonie, par exemple, ont été des parenthèses enchantées, dansantes, et en plein air et en résumé, de vrais moments de ressourcement. J’étais aussi en Angleterre, en Biélorussie et en Lettonie… et mon empreinte carbone n’est probablement pas un modèle. Chaque trajet en avion éradique tous les efforts du quotidien.

Une solution ? Je ne sais pas trop, mais faire plus attention aux festivals de danse que je choisis et continuer à voyager consciemment me semblent être des pistes appropriées avant d’envisager le boycott de l’avion. Cette année, je retourne donc en Espagne pour aller danser (et manger du chocolat dans un festival qui mélange blues et cacao !), j’ai envie d’aller me ressourcer en Estonie et voudrais découvrir un nouveau pays, juste pour le plaisir d’aller quelque part où je ne suis jamais allée.

Nous avons également terminé l’année en organisant le premier événement de danse fusion à Nantes, une aventure incroyable et qui va nous laisser des souvenirs impérissables, pour le meilleur et pour le pire. Nathan et moi y avons mis énormément d’énergie, avons été ravis de l’enthousiasme des danseurs et danseuses. On en est sortis vidés, mais heureux. Un peu de temps s’est écoulé, on est de nouveau plein d’énergie (du moins, autant d’énergie qu’il est possible d’avoir en post-fêtes de fin d’année…), motivés, flippés, enthousiastes, et on arrive avec un gros projet pour la fin du printemps…

Fin d’une année et c’est toujours le temps des bilans. J’ai passé quelques jours à écrire des plans, dessiner des schémas sur des feuilles blanches : « et maintenant, qu’est-ce que j’ai envie de faire ? Quel est mon objectif ultime ? Comment vais-je l’atteindre ? Pourquoi est-ce que je me pose encore tant de questions ? ». Néanmoins, ce temps de pause et de réflexion est toujours le bienvenu. J’ai été un peu ballotée dans tous les sens depuis la rentrée, mais je suis contente de savoir que la voie que j’emprunte actuellement est toujours celle qui me convient, même s’il faut y effectuer quelques ajustements.

DSCF9816
Dans les centres commerciaux, on fait parfois de drôles de rencontres (c’est un vrai !).
DSCF9818
Sur les toits de Paris, peut-être le seul point positif à arpenter les galeries commerciales de Paris une veille de Noël.
DSCF9819
Ce ciel gris et cette lumière blanche offrent un nouveau faciès à la ville. Est-on encore à Paris ?

Qu’est-ce qu’on retient de cette année ? J’ai rarement ressenti autant de colère, et j’ai appris que cela pouvait aussi être une énergie moteur, et qui pouvait être transformée en quelque chose de positif. Oh, je suis toujours aussi déterminée dans ma quête d’harmonie, j’assume toujours autant mon besoin de créer des rituels pour tout et n’importe quoi et de m’entourer de couleurs, de joie et d’amour et de refuser à tout prix de regarder des séries télévisées trop violentes (je n’irai pas au bout de The Witcher, désolée). En anglais, on dit « I stand up for myself » pour s’affirmer et je crois bien qu’il en est temps. Alors, c’est parti  pour de grands débats et des confrontations, mais toujours avec beaucoup d’amour s’il vous plaît.

Et l’Astroniste dans tout ça ? Fidèle compagnon depuis maintenant trois ans et demi, le blog a un peu ralenti son rythme ces dernières semaines à cause de quelques soucis de santé, mais sans pour autant s’arrêter complètement. Alors il compilera encore les aventures de cette nouvelle année, et j’ai déjà hâte d’embarquer mon appareil photo un peu partout et d’immortaliser les moments, les personnes, les lieux qui me font vibrer.

DSCF9871
Justine, Alice, Stormy et Nathan, pour la deuxième raclette de la saison.
DSCF9873
Quinze étages plus bas, c’est l’apocalypse avec camions de police, de pompiers, feux d’artifice, pétards, voitures brûlées et/ou renversées. Un de nos amis nous envoie « Belle et pétante année 2020 ! ». Tu ne crois pas si bien dire, l’ami….

 

3 commentaires sur “Recalculating… Rerouting…

Ajouter un commentaire

  1. Marina, tu me manques, tu me manques, tu me manques. Merci pour les nouvelles et les photos.
    Encore une annee? Difficile a croire.
    Tu me pardonneras le manque d’accents? Rien a faire. Ce sacre logiciel anglais refuse de rejoindre le monde tel qu’il est.
    Tous mes meilleurs voeux pour une annee pleine de hauts et avec aussi peu de bas que possible.
    Moi aussi, j’ai passe une annee difficile et pour dire ce qui est evident le pays aussi…. Dieu sait si on saura se requilibrer apres la presidence criminelle actuelle sans parler de survivre…
    Mais assez de politiques. Dansons!
    Je t’embrasse,
    Peggy

    J'aime

    1. Peggy ! Je suis heureuse d’avoir de tes nouvelles, belle année à toi aussi ! Le climat politique est vraiment instable partout malheureusement et j’ignore à quelle sauce nous allons être mangés… mais que cela ne nous empêche pas de vivre ! Comme disait Pina Bausch, « dansons, sinon nous sommes perdus ». A bientôt !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑