Entre deux réflexions très profondes sur les intelligences artificielles et autres activités tout aussi absorbantes, Février a été également le mois des petits plaisirs simples. Depuis que je suis revenue du Laos, chaque moment de répit est (enfin) devenu un véritable temps où je savoure la lenteur avant de me replonger dans le tourbillon du quotidien. Would you like to take a walk ?

Des moments drôles, touchants, paisibles, neufs ! Et partager ces fragments de ma vie à Claremont est un de ceux-là !

wp_20170212_11_13_12_pro
On alterne fraîches températures et grandes chaleurs : marcher dans Claremont a parfois l’odeur* de l’hiver, le manteau en moins. Le samedi, on profite d’un brunch entre Françaises, en mangeant un bol d’açay et des petites brioches chinoises sur la terrasse de Scripps.

*Je n’ai pas trouvé de meilleur mot. L’hiver a vraiment un parfum un peu frais, de flaques d’eau réchauffées par le soleil et d’autres choses…

03
C’est la Saint Valentin ! Comme d’habitude aux Etats-Unis (du moins, je commence à m’y habituer), les fêtes prennent des proportions gigantesques. Les bâtiments revêtent des couleurs rose bonbon, se parent de fleurs et de formes de cœur. Surtout, ce n’est pas seulement la fête des amoureux, c’est aussi celle de l’amitié. J’ai ainsi reçu ma première carte de la Saint Valentin spéciale Star Wars avec un mini-sabre laser et Ariane et Tatiana m’ont offert des friandises… « De l’amour sur toi, Marina ! »
02b
Apparemment, l’amour ne réussit pas à tout le monde. J’ai travaillé avec mes étudiants sur les légendes françaises, prenant les exemples de Tristan et Yseult, et de Mélusine. Cela a été l’occasion de les sortir un peu de ma salle de classe et de leur faire écrire des scénarios en lien avec ces légendes. Pendant les moments de réflexions en groupe, ils discutent beaucoup, écrivent peu : c’est tout à fait normal, et même encouragé, mais ils me laissent parfois des choses bizarres sur leurs brouillons.
04
Toujours avec mes étudiants ! Dans le cadre des portes ouvertes d’Oldenborg, il a fallu s’entraîner à faire des origamis. Puisque l’événement se déroulait la semaine de la Saint Valentin, nous avons fait des cœurs. Même si, pour être honnête, c’est surtout qu’il s’agissait du pliage le plus facile à réaliser. Prof de français ET de travaux manuels pour maternelles, je ne m’ennuie jamais ici…
16722614_10154156308087665_4038358524179495022_o
Vue depuis le fond de la salle à Big Bridges, la salle de spectacle à côté d’Oldenborg. Source : page Facebook de Pomona College.

Durant le Family Weekend, nous avons également pu assister à une conférence de Jason Alexander, acteur américain qui joue dans une série très célèbre, Seinfeld (pas vu), et dans d’autres films tels que Pretty Woman (pas vu non plus). Plus charismatique que Ray Kurzweil, ce fut un moment de bonne humeur et plutôt positif : son propos était peut-être un peu stéréotypé, mais ma foi, cela fait du bien quand même ! Il était accompagné de Caroline Ratteray, une professeure de théâtre à Pomona, tout à fait éblouissante…

Le dimanche soir, on termine généralement la semaine autour d’un bon thé dans une ambiance tamisée. J’ai encore amélioré la décoration « comme à la maison » : il ne manque que mes deux chers compagnons et la touche finale (mais non la moindre) sera posée !

dscf7187
Le lundi, c’est reparti pour une nouvelle semaine avec ses soirées studieuses… Ici, Grete se demande si elle ne serait pas plus efficace en travaillant sur le sol.