Semaine d’examens prévue la semaine prochaine = petit week-end tranquillou à Claremont.

Cela a été une petite semaine de blues, un peu tristoune, un peu grisoune, un peu le mal du pays quoi ! Mais (seulement) (vraiment) juste un peu. Heureusement, ça  ne dure pas, on voit du monde, on tente de parler un peu plus que de la pluie et du beau temps, et on sent que c’est reparti. J’ai passé mon vendredi soir avec Maÿlis dans la salle commune de Gryffondor (à peu de choses près). A juste discuter. Pianoter. Et c’était parfait. Martin et Kathi, les résidents allemands sont venus nous rejoindre à un moment donné : je pense que cela a fait du bien à tout le monde de pouvoir passer du temps ensemble simplement et resserrer un peu les liens. On se sent moins seul en tant qu’expatrié à l’autre bout du monde !

Samedi matin, brunch en amoureux. Jérémy et moi décidons d’aller manger dans un restaurant grec, c’était d’ailleurs la première fois qu’on allait dans un restaurant grec. C’était sympa, peut-être parfois un peu trop salé. Vous remarquerez que les quantités sont toujours industrielles, ce pourquoi nous prenons généralement un plat unique que nous partageons.

Après l’assiette grecque monstrueuse, il nous reste encore de la place pour une petite glace chez A la Minute, un glacier qui prépare votre glace devant vous, tel un vrai alchimiste. Les mélanges et les parfums sont très originaux, mais nous sommes restés dans un registre classique : Crème anglaise pour Monsieur, Menthe chocolat pour Madame. Avec une menthe toute douce et du chocolat tout fin… Hmmmm.

Samedi soir, nous avons joué deux heures au badminton avec Ting et Martin. Le dimanche matin au réveil, nos fessiers nous rappellent que nous avons joué deux heures au badminton avec Ting et Martin la veille. Le lundi, ça va mieux, mais le mardi matin, mon corps me rappelle que j’ai joué deux heures au badminton avec Ting et Martin samedi soir, et que j’ai été au kickboxing la veille. Généralement, du mardi au vendredi (j’ai sport du lundi au jeudi), j’ai toujours des courbatures. Cela aurait dû s’arranger avec le temps, mais les exigences augmentent en même temps que s’améliore notre condition physique alors bon…

Dimanche, la journée se présente comme sérieuse. Ménage, linge, téléphone avec la famille, brunch et révisions dans l’herbe. Il fait beau, il fait chaud, et on revoit les lois de Kepler et de Newton à l’ombre, en écoutant les piverts et en regardant jouer les écureuils.

En milieu d’après-midi, nous sommes allés voir jouer l’orchestre de Pomona : j’en suis ressortie complètement euphorique, mais je vous raconterai cela une prochaine fois… La journée s’est terminée par un dîner devant le débat présidentiel duquel il n’y a pas grand-chose à dire. Disons qu’éventuellement, cela m’aide à avoir des sujets de conversation lors des déjeuners à Oldenborg…

P. S. : On s’en va Samedi à Grand Canyon ! C’est enfin le Fall Break : quatre jours de vacances (en comptant le week-end) ! Je vous dis cela, car je ne serai pas joignable. Donc, si vous n’entendez pas parler de nous, c’est parce qu’on sera trop occupés à (tenter vainement de) faire du feu, protéger notre nourriture des ours, manger des raviolis en boite (si les ours ne les mangent pas avant), se faire renifler les pieds par des cochons sauvages à travers la tente, avoir très très chaud la journée, et très très froid la nuit. Bref, on a hâte !