Recalculating… Rerouting…

2020 : prendre l’itinéraire le plus rapide ou l’itinéraire touristique ? Nous ne sommes que le 5 janvier, et j’ai l’impression que cela fait déjà plusieurs mois que cette nouvelle décennie a démarré. Pourtant, 2019 a été forte en émotions alors que j’avais déclaré de manière très solennelle à la fin de l’année 2018, quand je m’étais enfin installée dans mon appartement et que j’avais enfin un travail fixe, que j’en avais déjà beaucoup vu et que j’étais désormais prête à rester hors de ma zone de confort. Je ne croyais pas si bien dire… Je ne peux pas dire que c’était une mauvaise année. C’était juste une année avec des hauts très hauts, tellement hauts, et des bas très bas, tellement bas, que j’ai vécu plusieurs années en une. 2020 continue sur cette lancée, avec son lot de joies, de nouvelles expériences et de déconvenues dans un pack « tout-en-un ». Poursuivons donc l’itinéraire touristique, avec quelques photos des festivités de cet hiver !

Lire la suite « Recalculating… Rerouting… »

« Festins Chinois, une exposition qui ne manque pas de piquant »

Manger pour travailler, ou travailler pour manger ? Après avoir vécu sur deux continents et en côtoyant un troisième de très près, je peux vous affirmer que les gastronomies du monde est un sujet de conversation intarissable et des anecdotes, j’en ai à la pelle !  La première fois que j’ai mangé mon hamburger à la cantine d’Oldenborg, les Américains m’ont regardé avec des yeux ronds (« tu manges ça avec des couverts, vraiment ? »). Un Japonais s’est moqué de la manière dont je tenais mes baguettes, et c’est là que j’ai découvert la richesse des formes de ces ustensiles et de leurs utilisations. Les Français sont les seuls à manger et à parler de nourriture en même temps. Il ne faut pas oublier de préciser « sans glaçons » lorsque l’on commande un verre d’eau aux Etats-Unis, car autrement, on nous ramène systématiquement un verre de glaçons.

Après l’exposition « Disgusting Food Museum » à la HAB Galerie, voilà une nouvelle exposition culinaire à Nantes, tout aussi voyageuse, mais cette fois, plus appétissante !

Lire la suite « « Festins Chinois, une exposition qui ne manque pas de piquant » »

Stormy (Weather), ou les histoires félines et tempêtueuses de l’automne

« C’est mon chat et elle s’appelle Stormy. »

« Stormy, comme l’actrice porno ?? »

« Euh non, comme Stormy Weather,  ou Stormy, la petite soeur toute frisée de Pusheen… »

Depuis la rentrée, les semaines sont rythmées par les festivals de danse, les rallyes danse les grands projets, un nouveau travail (en plus du premier) et les miaulements chaque matin de Stormy pour qui « réveil-matin » signifie « levez-vous maintenant et pas dans cinq minutes ! ». L’automne n’est pas de tout repos et j’ai rarement connu autant de stress. Néanmoins, le quotidien reste aussi rempli de moments joyeux, tendres, et de temps passés à ne rien faire (ou presque). Heureusement ! Alors faisons un petit tour parmi ces souvenirs où l’on a pris le temps de prendre le temps.

Lire la suite « Stormy (Weather), ou les histoires félines et tempêtueuses de l’automne »

Toulouse Fusion w-e : une péniche dans la ville rose (2/2)

Lundi 22 juillet 2019, 17h49, quelque part en Toulouse et Nantes.

Pour l’Apollo Day, j’ai l’impression d’avoir côtoyé de près les étoiles avec ce week-end de danse fusion dans ville rose et de l’espace. En octobre 2017, je faisais mes premiers pas de fusion à San Francisco. Nous voulions danser et sur les conseils de copains danseurs, nous avions atterri à Shades of Blues où j’ai eu mon premier cours de blues avec Alex et José. Surprise, la musique n’est pas du blues. Un peu (complètement) perdue, je fais appel à mes sensations de tango : je suivrai mon danseur jusqu’au bout du monde et avec le sourire s’il vous plaît. Je me souviendrai toujours de ce danseur aux lèvres peintes de bleu* et de cet air de Brika. J’étais fascinée et je voulais jouer avec l’énergie qu’il créait. Plus tard, dans la soirée, Alex (grande débutante qui a pourtant dansé toute la soirée !) me présente la bande des Alex, danseurs de break, et croisements entre humains et papillons je crois. Au printemps suivant, à Los Angeles, je danserai d’ailleurs avec un parfait inconnu avant de m’exclamer « wait, are you an Alex? » en voyant apparaître les papillons dans ses mouvements.

Lire la suite « Toulouse Fusion w-e : une péniche dans la ville rose (2/2) »

Toulouse Fusion w-e : un premier pas sur la Lune, un premier pas sur la piste (1/2)

La vie est parfois faite de drôles de moments où l’on se dit « mais comment c’est possible ? ». Réunir le temps d’un week-end des copains français qui n’ont jamais dansé la fusion et des copains étrangers rencontrés un mois auparavant dans les montagnes madrilènes, ensemble, sur une péniche, c’est un peu improbable. Malgré nos personnalités différentes, nous avions tous ce petit côté curieux et ouvert qui nous a permis de nous retrouver sur le Canal du Midi un chaud week-end de juillet. Je vous passe le trajet en voiture que nous avons passé à parler de danse, nous  donnant l’air de faire partie d’une secte auprès des passagers pris en covoiturage par Mika. Nous sommes donc à Toulouse le temps d’un week-end de festival au rythme assez détendu : danse la nuit dans le studio, en plein air en fin d’après-midi et suffisamment de temps pour visiter la ville rose !

Lire la suite « Toulouse Fusion w-e : un premier pas sur la Lune, un premier pas sur la piste (1/2) »

Suivre les papillons et mettre de la couleur dans sa vie

Ça y est, je suis à l’heure d’été. Passage paisible avec sas de décompression tout en douceur avant de repartir à l’aventure à Toulouse, dans l’Est de l’Europe et sur l’Île de Ré. J’ai rangé, nettoyé, créé et extériorisé toutes les incertitudes emmagasinées ces dernières semaines pour partir en voyage l’esprit léger comme un papillon. Ceci est un article de transition entre une fin de semestre colorée avant de s’envoler à nouveau vers des contrées inconnues (et j’espère pleines de papillons).

Lire la suite « Suivre les papillons et mettre de la couleur dans sa vie »

Une nuit dans Nantes, de nid en nid

« Non, mais ils n’ont pas pu installer un nid sur la Tour LU, on l’aurait vu quand même ! ». Ah. En fait si. Il y a effectivement un nid sur la tour du Lieu Unique. Chaque été, c’est la même chose. Le Voyage à Nantes nous invite à jeter un nouveau regard sur la ville et l’inauguration du festival passe par la fameuse Nuit du VAN, qui a eu lieu le 6 juillet dernier. Cette année, j’y allais accompagnée de ma soeur et nous formions un joyeux duo de vert et de rose corail. Au programme : test d’un nouveau restaurant, passage obligatoire par la Fraiseraie, poursuite de boules de feu et lancement de débats houleux entre la France et l’Amérique…

Lire la suite « Une nuit dans Nantes, de nid en nid »

Ouvrir grand ses oreilles au Château des Ducs de Bretagne : des forêts et du rock

Les expositions qui ont lieu au Château des Ducs de Bretagne sont toujours des valeurs sûres. Je me souviens encore de celle sur les Samouraïs que j’avais même visitée plusieurs fois. Ainsi, lorsqu’une nouvelle exposition est annoncée au Château, j’y vais les yeux fermés. Cela tombe bien, car les deux expositions qui ont lieu actuellement, Amazonie : Le Chamane et la Pensée de la Forêt et Rock ! Une Histoire Nantaise invitent autant à écouter qu’à regarder.

Lire la suite « Ouvrir grand ses oreilles au Château des Ducs de Bretagne : des forêts et du rock »

Le Mont Saint-Michel : des ombres et des lumières, des moutons et des chats

J’ai toujours imaginé le Mont Saint-Michel comme un lieu magnifique, et en même temps extrêmement bondé. En conséquence, je n’ai jamais pris le temps d’aller là-bas, mais j’ai toujours tanné mes étudiants pour qu’ils aillent visiter ce lieu emblématique. Après tout, c’est une habitude assez connue de ne jamais aller voir les monuments tout près de chez nous parce que nous nous disons qu’on aura toujours le temps plus tard.

Lire la suite « Le Mont Saint-Michel : des ombres et des lumières, des moutons et des chats »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑