De retour à Claremont et au Borg sur fond de swing

J’ai passé beaucoup de temps à imaginer ce que ça ferait d’être de retour. Honnêtement, je m’imaginais souvent que j’allais me mettre à pleurer. En réalité, dans le Metrolink entre L.A. et Claremont, j’étais surtout fatiguée, pour ne pas dire un peu blasée. Une fois dans le village, j’étais toujours chez moi. Bruits de skateboards sur le bitume et odeur de bois séché au soleil. Je suis arrivée à Oldenborg et me suis installée chez José comme si je descendais de mon appartement pour prendre le thé. Pieds nus, assise par terre. La valise en plus, certes. Mais les murs sont toujours roses et mes amis et moi partageons la même impression qu’on ne s’est quittés qu’hier…

Lire la suite « De retour à Claremont et au Borg sur fond de swing »

Refaire le tour du monde 47 fois : et maintenant ?

 

Avec un titre en clin d’œil à mon article bilan de l’année dernière de l’année dernière, voilà les dernières images concluant ces deux années de ma vie en Californie. A presque deux mois depuis mon retour, il est bien temps de publier officiellement un article pour raconter les évenements qui ont marqué les dernières semaines du semestre, outre mes deux voyages dans le Colorado et dans l’Oregon.

Kathia & Gvantsa Buniatishvili –  Libertango

Et quoi de mieux que Libertango pour animer cet article, morceau qui m’aura accompagnée d’une drôle de manière réapparaissant dans ma vie de manière inopinée : à Boston dans un club de jazz, dans un duo de pianos par deux amis pendant un concert organisé par ma professeure de piano et dans lequel j’ai joué. Le bourdonnement de l’action, l’énergie de l’exploration et des nouvelles expériences, la tristesse due à ce qu’on laisse aussi derrière soi : tout y est dans ce morceau de Piazzolla exprimant la transition vers une nouvelle vie et vers de nouveaux horizons…

Lire la suite « Refaire le tour du monde 47 fois : et maintenant ? »

Un semestre de Latin Nights

Je ne compte plus les heures passées à gérer le calendrier avec Grete (en tenant compte des autres événements sur le campus), créer les flyers, faire de la publicité sur les réseaux sociaux, mettre en place des playlists mêlant salsa, bachata et merengue avec transitions en douceur, faire les courses, déplacer les tables et j’en passe. Grete assurait l’énorme partie communication entre nos différents partenaires sur le campus ou ailleurs pour obtenir toutes les ressources nécessaires tandis que je préférais être dans les coulisses. A deux, nous avons abattu un travail considérable pour tout mettre en place et accueillir à chaque fois les gens dans Doms Lounge avec le sourire. Nous avons réinventé Salsa at  the Claremont Colleges et nous ne sommes pas peu fières du résultat !

Lire la suite « Un semestre de Latin Nights »

« Les vies dansent » à Claremont

Un peu plus absente sur l’Astroniste, j’ai passé moins de temps devant mon écran, un peu plus sur la piste de danse. Grete et moi avons décidé de nous occuper du club de salsa ce semestre, car l’année dernière, les coordinateurs n’étaient pas très présents… Durant mes années de master, malgré mon emploi du temps très chargé entre le mémoire, les cours et les différents jobs, j’avais réussi à caser plusieurs heures de danse, véritables échappatoires et moments d’harmonie avec moi-même. Organiser des soirées dansantes à Pomona, apprendre de nouvelles danses, visiter Los Angeles et ses environs selon les clubs de danse ont été de grands moments de bonheur ce semestre…

Avec Ksenia Parkhatskaya en fond sonore (nous avons regardé tellement de vidéos de danse avec Ariane parce qu’elle danse merveilleusement bien et en plus, voilà qu’elle chante aussi !)

Lire la suite « « Les vies dansent » à Claremont »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑